Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Confidentiel

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : J.R.G. / N.E.F. Marc Lumbroso

Version originale
Année : 1985
Interprétée par : Jean-Jacques Goldman
Distribuée par : C.B.S.

Remarques :
Cette chanson est indissociable de Daniel Balavoine, car Jean-Jacques Goldman l'a interprétée peu après sa mort lors d'un Champs-Elysées, mais ce titre n'a pas été écrit pour cet autre géant de la chanson française, trop tôt disparu.

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1985 Jean-Jacques Goldman LP Non Homologué EPC 25 678
1985 Jean-Jacques Goldman LP Non Homologué (Canada) PFC 90 932 non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman K7 Non Homologué EPC 40-26 678
1985 Jean-Jacques Goldman CD Non Homologué EPC 26 678
1985 Jean-Jacques Goldman CD Non Homologué (Canada) PFCT 90732 non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman 45 T (Canada) 15-7129 non disponible.
1985 Jean-Jacques Goldman 45 T EPC A 6668
1985 Jean-Jacques Goldman Maxi 45 T EPC A 126 668 non disponible.
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En Public EPC 4501911
1986 Jean-Jacques Goldman 2 LP En Public (Canada) GFC 90749
1986 Jean-Jacques Goldman 2 K7 En Public EPC 450191-4
1986 Jean-Jacques Goldman 2 CD En Public EPC 450191-2
1991 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif COL 467 337-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD3 COL 469 217-2
1991 Jean-Jacques Goldman Intégrale CD4 COL 469 217-2
1995 Fredericks - Goldman - Jones 2 K7 Du New Morning au Zénith COL 480 308-4
1995 Fredericks - Goldman - Jones 2 CD Du New Morning au Zénith COL 480 308-2
1996 Jean-Jacques Goldman 2 K7 Singulier COL 485 080-4
1996 Jean-Jacques Goldman 2 CD Singulier COL 485 008-2
1999 Jean-Jacques Goldman CD 2 titres (réédition spéciale) COL 668 232-1
2000 Fredericks - Goldman - Jones 8 CD Intégrale 1990-2000 CD4 COL 498 836-2
2002 Jean-Jacques Goldman 3 CD Quand la musique est bonne / Non Homologué / Positif ?


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1990 Jean-Félix Lalanne livre de partitions + K7 HD002

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Année Titre Langue Interprète Auteur de l'adaptation Pochette
1997 Vertrouwelijk néerlandais Bart Herman Bart Herman

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi, sur mon chemin

Te dire que c'était pour de vrai
Tout c'qu'on s'est dit, tout c'qu'on a fait
Qu'c'était pas pour de faux, que c'était bien

Faut surtout jamais regretter
Même si ça fait mal, c'est gagné
Tous ces moments, tous ces mêmes matins

J'vais pas te dire qu'faut pas pleurer
Y'a vraiment pas d'quoi s'en priver
Et tout c'qu'on n'a pas loupé, le valait bien

Peut-être on se retrouvera
Peut-être que peut-être pas
Mais sache qu'ici bas, je suis là

ça restera comme une lumière
Qui m'tiendra chaud dans mes hivers
Un petit feu de toi qui s'éteint pas

Les chansons sont souvent plus belles que ceux qui les chantent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Bernard Maryse : Peu de temps après la mort de Balavoine, vous avez chanté "Confidentiel" à "Champs-Elysées" et dédié cette chanson à Daniel.

Jean-Jacques Goldman : C'est "Je te donne" qui était programmée depuis longtemps. Je n'avais plus envie de chanter cette chanson gaie. Ils ont très bien compris. Nous avons convenu de simplement chanter "Confidentiel" en fin d'émission. Beaucoup de gens m'avaient demandé auparavant si cette chanson avait été écrite pour un disparu. Ce n'était pas le cas. Je terminais déjà mes concerts ainsi au Zénith, où Daniel était venu me voir.

Goldman : "Une attitude de leader"
Paroles et Musique, janvier 1991


Christophe Nicolas : Il y a les textes sur les pochettes d'album, et "Confidentiel", tu l'as terminée à la main si je puis dire. Tu l'as écrite à la main, cette chanson. Pourquoi ?

Jean-Jacques Goldman : Parce que c'est une chanson plus personnelle, plus de rapport direct avec les gens, parce que c'était une chanson qui ne pouvait pas sortir en 45 T, dans le sens où ce n'était pas une chanson qui allait vers les gens, mais les gens devaient aller vers elle. Je savais disons que c'était le point sensible de cet album, comme l'avait pu être "Veiller tard" avant, et comme l'a été "Tu manques" sur le dernier album.

Génération Laser, spécial "intégrale de Jean-Jacques Goldman"
RTL, 15-19 novembre 1991


Géraldine Gauthier : "Confidentiel", c'est une chanson sur la mort ou c'est une chanson, simplement, sur la séparation amoureuse ?

Jean-Jacques Goldman : Ah non ! C'est une chanson sur l'amour. Oui.

Géraldine Gauthier : Sur l'amour ?

Jean-Jacques Goldman : Oui. Sur une séparation amoureuse. Mais elle a été beaucoup prise sur une chanson sur la mort ! Et je sais pourquoi. C'est parce que je devais faire l'émission "Champs Elysées", à l'époque, début janvier ou début février 86 et, donc, je devais chanter "Je te donne" qui est une chanson gaie, enfin qui était la chanson de l'époque, et dix jours avant, Balavoine est mort. Et donc je ne me sentais pas de chanter cette chanson qui était? Et c'était une émission en directe. Donc j'ai annulé l'émission. Et ensuite, en discutant avec les organisateurs, j'ai dit "Je ne peux pas chanter "Je te donne" mais, éventuellement, je peux chanter cette chanson-là, en fin d'émission, en changeant un peu le texte". Et, effectivement, le texte peut s'adapter à ça. Depuis ce jour-là, cette chanson-là porte cette connotation. Voilà.

Radio Maguelonne, 26 avril 1998


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris