Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

L'envie

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Edtions J.R.G.

Version originale
Année : 1986
Interprétée par : Johnny Hallyday
Distribuée par : Polygram

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1986 Johnny Hallyday LP Gang Polygram 830 756-1
1986 Johnny Hallyday K7 Gang Polygram 830 756-4
1986 Johnny Hallyday CD Gang Polygram 830 756-2
1988 Johnny Hallyday 45 T Polygram 870 170-7
1988 Johnny Hallyday K7 Johnny à Bercy PolyGram 512 512 4
1988 Johnny Hallyday CD Johnny à Bercy PolyGram 512 512 2
1991 Johnny Hallyday 2 K7 Dans la chaleur de Bercy PolyGram 848 334 4
1991 Johnny Hallyday 2 CD Dans la chaleur de Bercy PolyGram 848 334 2
1992 Johnny Hallyday LP Tout public 84-87 PolyGram 512 651 1
1992 Johnny Hallyday K7 Tout public 84-87 PolyGram 512 651 4
1992 Johnny Hallyday CD Tout public 84-87 PolyGram 512 651 2
1993 Johnny Hallyday CD Gang (réédition) Philips 512 491-2
1993 Johnny Hallyday 2 K7 Bercy 92 PolyGram 514 400 4
1993 Johnny Hallyday 2 CD Bercy 92 PolyGram 514 400 2
1993 Johnny Hallyday 2 K7 Parc des Princes 93 Philips 518 108 4
1993 Johnny Hallyday 3 CD Parc des Princes 93 Philips 518 412 2
1995 Johnny Hallyday 2 CD Paroles d'hommes Philips 528 723-2
1996 Johnny Hallyday 2 K7 Lorada Tour PolyGram 532 648 4
1996 Johnny Hallyday 2 CD Lorada Tour PolyGram 532 648 2
1998 Johnny Hallyday 2 CD Johnny allume le feu PolyGram 538 580 2
1998 Johnny Hallyday 3 CD Johnny allume le feu PolyGram 538 294 2
2000 Johnny Hallyday 2 CD 100% Live à la Tour Eiffel Mercury 542 835 2
2000 Johnny Hallyday 2 CD Olympia 2000 Mercury 548 143 2
2003 Johnny Hallyday 2 CD "Parc des Princes 2003" Mercury 981 046 0


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1997 Johnny Hallyday , Patrick Bruel, Roch Voisine, Jean-Jacques Goldman K7 Le Zénith des Enfoirés BMG 7432153368- 4
1997 Johnny Hallyday , Patrick Bruel, Roch Voisine, Jean-Jacques Goldman CD Le Zénith des Enfoirés BMG 7432153368- 2
1997 Johnny Hallyday , Patrick Bruel, Roch Voisine, Jean-Jacques Goldman Maxi CD BMG 74321551302
21 novembre 1998 Patrick Fiori, Garou et Luck Mervil Tapis Rouge (France 2) non disponible.
1998 Florent Pagny 2 CD En concert PolyGram 538 338-2
12 novembre 1999 Johnny Hallyday et Patrick Bruel 100 % Johnny (TF1) non disponible.
2000 Michel Leclerc (piano) CD Recueil Spécial Piano n° 7 CD Hit Diffusion HD/CD 26
2 dcembre 2003 Frédéric Lerner "Johnny : 30 tubes de légende" (TF1) non disponible.
2003 Florent Pagny 3 CD Longbox Mercury/Universal 633 492-9
2006 Chimène Badi 2 CD "Live à l'Olympia" AZ 983 216-6

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Qu'on me donne l'obscurité puis la lumière
Qu'on me donne la faim, la soif, puis un festin
Qu'on m'enlève ce qui est vain et secondaire
Que je retrouve le prix de la vie enfin

Qu'on me donne la peine pour que j'aime dormir
Qu'on me donne le froid pour que j'aime la flamme
Pour que j'aime ma terre qu'on me donne l'exil
Et qu'on m'enferme un an pour rêver à des femmes

On m'a trop donné bien avant l'envie
J'ai oublié des rêves et des mercis
Toutes ces choses qui avaient un prix
Qui font l'envie de vivre et le désir
Et le plaisir aussi
Qu'on me donne l'envie
L'envie d'avoir envie
Qu'on rallume ma vie

Qu'on me donne la haine pour que j'aime l'amour
La solitude aussi pour que j'aime les gens
Pour que j'aime le silence qu'on me fasse des discours
Et toucher la misère pour respecter l'argent

Pour que j'aime être sain vaincre la maladie
Qu'on me donne la nuit pour que j'aime le jour
Qu'on me donne le jour pour que j'aime la nuit
Pour que j'aime aujourd'hui oublier les toujours

On m'a trop donné bien avant l'envie
J'ai oublié des rêves et des mercis
Toutes ces choses qui avaient un prix
Qui font l'envie de vivre et le désir
Et le plaisir aussi
Qu'on me donne l'envie
L'envie d'avoir envie
Qu'on rallume ma vie

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Paroles et Musiques : Vous avez écrit ces chansons spécialement pour [Johnny] ?

Jean-Jacques Goldman : Il y en a trois sortes. Dans les années 1979-1980, je ne voulais écrire que des chansons pour les autres et j'en avais écrit quelques unes en pensant à lui : "L'envie", "Plus fort" (que finalement j'ai gardée pour moi), "Dans mes nuits, on oublie", "Encore"

Jean-Jacques Goldman : "Un cas spécial"
Paroles et Musique, 1987


Platine : Et "L'envie" de Hallyday?

Florent Pagny : C'est davantage une question de performance. Quand j'ai entendu cette chanson et appris que Goldman l'avait écrite, j'ai immédiatement voulu des chansons de Jean-Jacques. J'ai réalisé qu'il était capable de faire autre chose que ce qu'il écrivait pour lui. Tu l'imagines chanter lui-même "L'envie"? T'es mort de rire ! Il a su faire un costume pour Johnny et j'espère qu'un jour, il m'en fera un à cette mesure. "Est-ce que tu me suis ?" ou "Si tu veux m'essayer" sont de belles chansons, mais pas du niveau de "L'envie"...

Platine, mars 1996


Dominique Simonet : Cette année, vous écrivez un texte pour Gérald De Palmas, il cartonne. Avant ça, c'était Céline Dion, Patricia Kaas, Johnny, Khaled. Comment vivez-vous le succès par l'entremise des autres ?

Jean-Jacques Goldman : Le succès est toujours jouissif. Ensuite, le succès de mes chansons, interprétées par moi, j'adore ça parce que je peux y dire des choses plus personnelles et qu'un rapport intime se crée avec les gens. La sensation d'être compris au quart de tour est extrêmement précieuse. L'autre bonheur, c'est le succès avec les très grands interprètes. Il m'arrive de chanter "Aïcha" dans ma salle de bains, mais quand j'entends Khaled la chanter à l'Olympia, devant son public qui danse, je ressens quelque chose de plus fort que si je l'interprétais moi-même. Quand j'entends Johnny commencer par "L'envie" au Stade de France, devant 80 000 personnes, je sais que je ne peux pas être à cette place-là, ni la chanter avec cette puissance-là comme ce personnage-là, et il se passe alors quelque chose de super jouissif. De Palmas, enfin, est un type tellement intègre, tellement vulnérable de candeur et d'honnêteté, qu'avoir participé à sa reconnaissance est un plaisir inouï aussi. Ce sont trois plaisirs différents, mais extraordinaires tous les trois.

Le grand bal de Jean-Jacques Goldman
La Libre Belgique, le 10 décembre 2001


Jean-Jacques Goldman : Quand je fais des chansons pour Céline ou pour Johnny, il faut quils soient crédibles, que les chansons leur ressemblent. "Lenvie", cest bien que Johnny la chante.

Ça cartonne,
RTL, le 20 novembre 2001


Anthony Martin : Avant que la chanson soit disponible, soit offerte au public, quand vous réécoutez votre travail en studio, vous arrive-t-il de pleurer ou déclater de rire, dêtre ravi du pouvoir de la chanson, découter, tout à coup de devenir auditeur de votre boulot et de dire "Wow !!" ?

Jean-Jacques Goldman : Ça mest arrivé quelquefois.

Anthony Martin : Sur quelles chansons ?

Jean-Jacques Goldman : "Quand la musique est bonne", jétais sûr, "Je te donne", jétais sûr. Cétait surtout à cette époque là. "Lenvie", je nen étais pas sûr parce que je me disais que cétait une chanson qui ne pouvait pas passer en radio parce quelle était trop bizarre, mais jétais super content de ce que jentendais. A contrario, des chansons que je nai pas du tout senties, cest par exemple "Pour que tu maimes encore", qui était pour moi une chanson mineure de lalbum.

Ça cartonne,
RTL, le 20 novembre 2001


Eric Jean-Jean : Alors je voulais venir sur la composition pour les autres, parce qu'on a compris que tu écrivais pour toi, que tu avais ton petit carnet, mais comment est-ce que tu choisis, si je peux me permettre l'expression, une proie ?

Jean-Jacques Goldman : Ouais Alors, j'aime bien les gens qui chantent bien - c'est pas du tout par modestie - mais qui peuvent chanter comme moi je ne peux pas chanter. Ce n'est quand même pas être modeste que de dire que quand Céline Dion chante "Pour que tu m'aimes encore", ce n'est pas la même chose que quand je la chante, et que quand Johnny, au stade de France, chante "L'envie", il lui donne une dimension que je ne pourrais pas lui donner. Ce n'est pas être modeste que de dire ça ! Donc, j'aime bien ça. Ensuite, j'aime bien que ce soit des gens sympas, si c'est des têtes à claque ou des têtes de cons, ça ne m'intéresse pas. Troisièmement, il faut que j'aie l'impression de pouvoir leur apporter quelque chose, ce qui n'est pas toujours le cas.

Paroles et musiques
RTL, le 15 décembre 2001


Pierre Chatard : Parmi les chansons que tu as composées pour dautres interprètes, quelles sont celles qui tont apporté les plus belles surprises ?

Jean-Jacques Goldman : Cest par exemple quand japprends que Khaled, qui remplit des stades aux Indes, parce que là-bas, cest Michael Jackson, et puis quil y a des milliers dHindous qui chantent "Aïcha", là ça me fait quelque chose ! Ou de voir que "Lenvie" que javais écrite pour Hallyday est chantée et reprise un peu par tout le monde, ça me fait plaisir.

Interview de Jean-Jacques Goldman
MusiConnexion, mai 2002


Jean Théfaine : Vous incarnez un peu ce qu'on pourrait appeler la bande originale de la vie de trois générations de Français. Si vous deviez choisir trois-quatre chansons, que mettriez-vous dans notre juke box commun ?

Johnny Hallyday : Alors je dirais "Que je t'aime". Et puis "Toute la musique que j'aime", parce que, pour moi, c'est le symbole du rapprochement avec le blues... (...) "L'envie". Parce que ça exprime beaucoup de choses qui me sont chères. "Donnez-moi l'envie d'avoir envie". Parce que ça dit bien ce que je ressens : donnez-moi l'envie d'avoir envie de continuer, quoi.

L'envie d'avoir envie
Chorus n° 43, printemps 2003


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris