Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Goldman au stadium : "inoubliable !"
(La Provence, jeudi 30 avril 1998)

Goldman au stadium : "inoubliable !"
La Provence, jeudi 30 avril 1998
P. C.
Retranscription de Julien Schroeter

Plus de 4 000 personnes, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, venus de toute la Provence, Nice, Carpentras, Aix ou Marseille, ont investi le Stadium du pays dAix lundi soir pour "la soire en toute intimit" donne par six amis musiciens : Jean-Jacques Goldman et ses potes, Michal, Christophe, Jacky, Claude, Christophe.

Ds les premires notes, les bougies sallument et lmotion sinstalle. Dans une premire partie trs intimiste, seul face aux fans, Jean-Jacques Goldman, en jean et T-shirt noirs, (toujours aussi mince) soffre dabord une communion avec son public, tantt seul la guitare, tantt accompagn par ses virtuoses.

Puis il prend son violon et dialogue avec humour avec la salle : "La tourne prcdente tait bien. Donc on sest creus la tte pour trouver une bonne ide et on a trouv : rien ! Mais comme on russit un concert sur deux, ne vous inquitez pas, le prochain devrait tre bien, franchement". Et les applaudissements de remplir le Stadium dj plein craquer.

Au fil des chansons, lintimit et le ct feutr de la soire laissent la place au dlire. Passant dune guitare lautre "pour pater les filles", du violon lharmonica puis au piano, Goldman va "mettre le feu" pendant plus de deux heures la scne et la salle.

Pour accompagner ses folies, quatre crans gants mobiles, installs en fond de scne diffusent "faon clip", des images live du concert en cours, ou encore des clichs fixes de Goldman. Puis vient le clou de cette soire vitrollaise : la rtrospective en images de lamiti musicale entre Goldman et Michal Jones, son complice depuis plus de vingt ans. Sur les crans qui vont et viennent derrire eux, les deux compres se projettent depuis leur enfance respective jusqu lanne 2010, o, vieux papets toujours musiciens, ils jouent devant un public parsem lui aussi vieillissant. Puis jusquen 2040 : devenus squelettes, ils grattent la guitare et sclatent encore ! Le public nen peut plus et fond littralement en extase.

Autre moment fort : linterprtation de "Je pense toi" [sic] en plusieurs versions : tango, reggae, faon Elvis Dans la salle, cest la folie : "Il est excellent !" dit cette groupie sa copine. "Cest le meilleur concert jamais donn au Stadium" assure un gars de la scurit.

A 22h20, Jean-Jacques Goldman lance un premier au revoir ses fans. Puis il revient avec "Il suffira dun signe" et "Quand la musique est bonne".

"Ce soir, ctait une rencontre nouvelle et ctait une belle rencontre" affirme le chanteur avant dentamer "Sache que je". Le public est debout, dj nostalgique. "Quand je pense quon sest pos la question de savoir si on devait venir ou pas Il fallait venir : notre rle cest quil se passe des choses comme ce soir, spcialement Vitrolles".

La dernire chanson sera "Pour que tu maimes encore". Il est 23 heures.


Retour au sommaire - Retour l'anne 1998

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris