Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Elle n'a pas fait son album toute seule : une rencontre "D'eux" par deux.
(Infomatin, 3 avril 1995)

Elle n'a pas fait son album toute seule : une rencontre "D'eux" par deux.
Infomatin, 3 avril 1995
Patrick Willard

C'est dans la douce chaleur d'un salon de th parisien qu'Infomatin a rencontr Jean-Jacques Goldman et Cline Dion, l'occasion de la sortie de "D'eux", l'album du retour au franais de la superstar qubcoise, compos par notre discret Jean-Jacques, et nanmoins tout aussi star...

Comme son habitude, il est arriv au rendez-vous casqu et motoris, veste et chemise noires, bronz. Il a attaqu les monts-blancs, spcialit du lieu. Cline, elle, tait de Chanel vtue, en bleu turquoise avec sac, bijoux et chaussures assortis ; seul le garde du corps ne possde pas la panoplie... Elle prfre le chocolat chaud et les oeufs, au chocolat aussi mais froid. Rencontre avec deux stars qui, malgr cet album fait ensemble, se dcouvrent chaque instant.

Infomatin : Au fait, comment vous tes-vous rencontrs ?

Jean-Jacques Goldman : A ma demande. J'avais envie d'crire des chansons pour Cline depuis trs longtemps.

Infomatin : Tu es souvent contacte ainsi par des auteurs ?

Cline Dion : Je ne me plains pas. Je reois prs de mille chansons par an. Et comme je voulais refaire un album en franais... On a juste djen ensemble. Je suis revenue quelques mois aprs ; il m'a propos des textes et des chansons dans son studio. a m'a plu, je les ai chantes mon tour, et nous y voil...

Infomatin : Vous voulez dire que vous ne vous tes vus qu'une seule fois ?

Cline Dion : Ouais. Je connaissais juste un peu ses morceaux et ses clips, c'est tout. J'aimais beaucoup "Les Matelots", c'est ben beau, j'aime ben a...

Infomatin : Les Matelots ?

Jean-Jacques Goldman : La chanson s'appelle "Je marche seul" !...

Cline Dion : C'est a. Je ne le connaissais pas.

Infomatin : Toi, Jean-Jacques, tu es capable d'crire tout un album, trs personnel, pour une interprte en l'ayant rencontre une seule fois, au cours d'un djeuner ?!

Jean-Jacques Goldman : Une fois que j'ai eu son accord, a m'a pris sept mois... J'ai fait venir du Canada tout ce qui concernait Cline Dion : articles, livres, textes, interviews, missions de tl ou de radio... J'ai appris sa vie sur documents, et, comme elle est trs directe, c'est facile. Je lui ai propos neuf maquettes et on a travaill dessus pendant une semaine. Elle est repartie. J'y ai retravaill pendant un mois. Ensuite, on a enregistr. Simple, non ?

Infomatin : Et toi, pendant ces sept mois aprs votre djeuner, tu y pensais ?

Cline Dion : J'tais curieuse, mais mon caractre implique que je dois me concentrer sur ce que je fais, alors, le revoir sept mois aprs avec toutes ces chansons fut une belle surprise. Je fais confiance, je l'avais bien senti... Tu sais, je ne m'attendais pas alors ce que tu aies fait un tel travail...

Infomatin : Pour tes autres collaborations, mme mthode ?

Jean-Jacques Goldman : Oui. Bien sr, de temps en temps, je tlphone. Mais je travaille seul. Des fois, je me fais jeter l'arrive... J'aime bien me faire une ide de la personne, et, finalement c'est assez facile...

Cline Dion : Tu m'as pourtant fait dcouvrir des choses...

Jean-Jacques Goldman : Sur toi-mme ?

Cline Dion : "Le ballet"... Et c'est la premire fois que je chantais du blues. Et des textes comme ceux de "La mmoire d'Abraham"...

Jean-Jacques Goldman : Tu ne connaissais pas Marek Halter (signataire de cette saga juive, "La mmoire d'Abraham" - NDLR) ?

Cline Dion : Non...

Infomatin : C'est une vraie psychanalyse par chansons interposes...

Jean-Jacques Goldman : Faux. En fait, s'il y a eu mutation, c'est sur le plan musical. Et, sur certains thmes, elle se comporte en actrice, comme un de mes personnages...

Infomatin : Cline, est-ce que c'est ton disque le plus personnel ?

Cline Dion : Non. J'ai l'impression qu' chaque album je me laisse porter. Je choisis mes chansons par rapport l'motion du moment. Il y a trois ans, pour mon dernier album en franais, j'tais dans un autre mood. Je me laisse prendre.

Infomatin : Est-ce que Jean-Jacques est dur en studio ? Ce sont ses chansons que tu chantes...

Cline Dion : Non. Il sait ce qu'il veut. Il m'a aide. Moi, si tu oses me donner une chanson, c'est fini, elle devient mienne.

Jean-Jacques Goldman : Elle dit a, mais c'est un tel calibre technique... Elle peut chanter n'importe quoi. Ce qui lui parait trs simple est impossible d'autres... Elle a une technique impressionnante, et un norme feeling. Au dpart il y a un bagage technique - et je dis le mot en le pesant - hallucinant, extrmement rare... Reconnu par le monde entier, d'ailleurs : Aretha Franklin a fait un duo avec elle. Toutes les stars en rvent...

Infomatin : Ce n'est pas trop dur porter ?

Cline Dion : Je ne pense pas a. Je m'amuse, je fais ce que j'aime...

Jean-Jacques Goldman : Tu t'amuses, mais tu bosses...

Cline Dion : C'est normal. Il n'y a rien de facile dans la vie. Je regarde mes treize frres et soeurs ; ils ont beaucoup de talent, pourtant il n'y a que moi qui aie russi. Je ne suis pas meilleure que les autres. J'ai travaill et je suis une fille discipline. J'ai dcid d'y mettre toute ma vie...

Jean-Jacques Goldman : Cline, c'est deux concerts et un jour off, jamais quatre ou cinq concerts de suite. Avant d'entrer en studio, trois jours de mutisme total. Total ! Mme pas demander son petit dejeuner, tout crit, tout !... Toujours les exercices, avant... Alors quand elle dit : "Je suis prte", elle est prte, pas besoin de chauffer la voix. a ne rigole pas.

Infomatin : A quel ge as-tu dcid d'tre une star ?

Cline Dion : Je ne me suis jamais pos de questions. J'ai rv de a 5 ans, et j'en rve encore... Je n'ai pas ralis mon rve, je le ralise. C'est tellement naturel pour moi.

Infomatin : Et toi, tu as travaill diffremment pour cet album ?

Jean-Jacques Goldman : a a volu au fur et mesure que je rentrais en contact avec elle par documents interposs. Au dpart, je voulais faire un disque pour une grande chanteuse traditionnelle francophone, la Edith Piaf. En travaillant, je me suis rendu compte qu'elle tait une chanteuse de blues francophone, ce qui est assez rare, et mme une chanteuse de rhythm and blues. Donc, peu peu, l'album a volu. L'ide de dpart a pas mal chang.

Infomatin : L'album s'est goldmanifi ?

[Cline Dion se met rire]

Jean-Jacques Goldman : Un peu, oui.

Infomatin : Il y a peut-tre un moment ou tes aspirations et ton talent, qui vont plus vers le blues et le rhythm and blues, ressortent ?

Jean-Jacques Goldman : Peut-tre. Mais je pense quand mme qu'elle s'est ralise comme interprte comme jamais elle ne l'avait fait. Il n'y avait pas cette facette de sa voix, ce ct swingant sur ses albums prcdents...

Cline Dion : C'tait la premire fois qu'on me le proposait...

Jean-Jacques Goldman : Il y a une musique trs traditionnelle au Qubec, comme une raction contre l'Amrique anglophone, c'est sans doute la raison. Cline, en plus, avait une image trs varit...

Cline Dion : Comme je n'cris pas mes chansons, je n'avais pas la libert de chanter du blues ou du gospel. Si j'avais crit les tunes, j'aurais crit [elle chante] : Oh Happy Day..., des chansons bluesy...

Infomatin : Jean-Jacques, c'est ncessaire pour toi de faire ce break en crivant des chansons pour d'autres ?

Jean-Jacques Goldman : J'aime bien crire, et je cherche un interprte qui dfende bien mes chansons. Ce n'est pas toujours moi...

Infomatin : Pourquoi ?

Jean-Jacques Goldman : Je suis un interprte intressant mais limit, donc il y a certaines chansons que je rserve. L'auteur-compositeur est plus exigeant.

Infomatin : Ce n'est pas frustrant ?

Jean-Jacques Goldman : Quand je suis Bercy et que j'entends Hallyday en train de chanter "L'envie", c'est gratifiant. L'autre jour, Celine a chant "Je sais pas", je peux te dire que j'avais des frissons...

Infomatin : Est-ce que cet album pourrait connatre une version anglaise et faire dcouvrir Goldman au monde entier ?

Jean-Jacques Goldman : Pas me faire dcouvrir, mais Cline, oui. Avec un bon traducteur !

Cline Dion : C'est possible. On verra...

Infomatin : Vous tiez d'accord sur tout ?

Cline Dion : J'en aurais voulu plus...

Jean-Jacques Goldman : Il y a certains couplets qui ont t modifis, car je voyais qu'elle ne les sentait pas. J'ai ajout des chansons. Je voulais voir jusqu'o sa voix pouvait aller, c'est pour a qu'il y a tous les styles de musique.

Cline Dion : Chacune des chansons tait une nouvelle exprience.

Infomatin : Au Qubec, Jean-Jacques Goldman est-il populaire ?

Cline Dion : Pas trop...

Jean-Jacques Goldman [chantant Charlebois] : Je suis un chanteur populaire...

Cline Dion [reprenant en choeur, puis] : Je ne suis pas retourne dans mon pays depuis une dizaine d'annes. a ne se fait pas par procuration... [rires : c'est le titre d'une chanson...].

Infomatin : Tu vas y retourner ?

Jean-Jacques Goldman : Non, franchement, ma carrire internationale est fortement compromise par ma paresse, mais j'y vais la semaine prochaine...

Cline Dion : Pour moi !

Infomatin : Tous les deux, vous tes des boulimiques de travail...

Jean-Jacques Goldman : Mais non !

Cline Dion : Non...

Jean-Jacques Goldman : Tu sais, ma vie, ce sont les chansons et, elle, c'est de chanter.

Cline Dion : C'est vrai. Je ne peux pas vivre sans a...

Encadr n1 : "OH ! LA BELLE GALETTE"

De la chanson d'amour modele varit mangeuse de Top 50 ("Je sais pas") au rhythm and blues cisel ("Le ballet", en passant par un boogie la Johnny ("Regarde-moi"), le disque "D'eux", srement platinis, voire diamantis si affinits, sera bientt dans toutes les chaumires. Remarquez, elle chanterait l'annuaire, elle en vendrait pas mal, alors, quand elle vocalise du Goldman, c'est la rue vers l'or... "La mmoire d'Abraham" mouille les yeux qui ont bien du mal scher sur "Cherche encore". La vie de star est resume dans "Destin", autre tube en perspective. Tour tour nostalgique, romantique, nergique ou anglique, Goldman a su jeter les mots qu'il faut. Pour la premire fois de sa carrire, la dame clame du rock, du vrai, et a balance.

Encadr n2 : "CELINE DION, L'EX-BOUT D'CHOU QUEBECOIS A LA VOIX D'OR"

Un disque d'or 14 ans, un Grammy et un Oscar pour son duo dans "La belle et la bte", une chanson le soir de l'investiture de Bill Clinton, une autre devant le pape et 65 000 personnes lors de la visite de Jean-Paul II Montral, la Qubcoise Cline Dion a dj tout connu, et son aventure ne fait que commencer. Elle est l'unique star francophone rivaliser avec les Streisand et autres Mariah Carey. Son atout majeur, c'est sa voix, unique, un outil mille fois poliss pour devenir une arme dvastatrice qui charme et sduit les oreilles les plus hermtiques. Elle chante merveilleusement bien, en anglais comme en franais, la pop comme le rock, la varit comme le blues. Les annes passes dans sa maison dans la banlieue de Montral, au milieu de ses treize frres et soeurs, restent ses meilleurs souvenirs. Toute la "tribu" Dion participait une chorale gante : les frres taient aux instruments et la petite Cline chantait ; et tout le quartier d'couter le bout de chou la voix si pure.

"D'amour et d'amiti" est son premier succs, et dj elle dbarque chez "ces maudits Franais" o elle fait sensation, en 1983, en vedette "canadienne" l'Olympia. On ne sait pas la garder. C'est la Suisse qui en profite, l'engageant en 1988 avec "Ne partez pas sans moi" et s'adjuge, cette anne-l, le concours de l'Eurovision. Pour elle, ce n'est qu'une tape vers l'Amrique...

De bandes originales (Disney, mais aussi "When I fall in love" dans "Nuits blanches Seattle"), son dernier album "The colour of my love", elle devient la coqueluche des hit-parades yankees, et c'est une premire pour une artiste venue de la Belle Province. Mieux : en 1992, Cline Dion est l'artiste le plus jou sur les grandes radios amricaines. Aujourd'hui, elle est devenue une des chanteuses les plus populaires de la plante. Mais contrairement au Businessman cher Berger et Plamondon, son tour du monde continuel avec l'envie d'tre - plus encore - une artiste ne lui donne pas le blues, mais bien la force de mordre toujours plus fort dans la vie.

Encadr n3 : JEAN-JACQUES "GANG" GOLDMAN EN ALTER EGO

Quel est donc son secret ? Comment fait Jean-Jacques Goldman pour crire de si belles chansons pour les autres ? Des morceaux qui deviennent des tubes monstrueux, autant et parfois plus connus que ceux qu'il se rserve ou qu'il chante maintenant en trio avec l'agile Michael Jones et la sculpturale Carole Fredericks. Une seule rponse : Jean-Jacques fait du Goldman, et la recette est tellement populaire que la mayo monte aussi vite pour lui que pour les autres. En ralit, il existe un second secret : il ne travaille que pour des voix, des vraies. Avant Cline Dion, il n'offrait deja ses chansons qu' de trs grands interprtes.

C'est en 1985 qu'il "dbute" dans le genre et crit pour l'ami Coluche. Une commande pour la semaine suivante, un titre pour le lancement des Restos du Coeur : il imagine alors la "Chanson des Enfoirs" ; dix ans plus tard, on en a encore la chair de poule. Puis, en 1986, c'est "Gang". Un album entier pour notre grand rocker national : un triomphe. Hallyday redevient Johnny. Au menu : "Je te promets", "Laura", "Je t'attends", "L'envie"...

C'est ensuite Marc Lavoine, avec l'album "Faux rveur" et trois chansons, qui bnficie des faveurs du matre, qui signe sous le nom d'O. Menor. Il s'vade en visitant un monument : Mister Ray himself. Ray Charles chante une de ses chansons dans la bande originale du film "Pacific Palisades" avec Sophie Marceau. JJG se fait plus discret en travailant sous un nouveau pseudo, Sam Brewski, pour "Il me dit que je suis belle", immortalis par Patricia Kaas en 1993, et pour "Loin", "Est-ce que tu me suis" et "Si tu veux m'essayer", qui nous rappellent en trois tubes que Florent Pagny est loin d'tre un manchot.

Avec "D'eux", l'album de Cline Dion, c'est la seconde fois qu'il travaille sur un projet complet. En attendant de recomposer pour lui-mme, il bosse actuellement sur ses retrouvailles avec Jojo et vient de terminer deux titres en franais pour l'ami Khaled, encore un chanteur d'exception.


Retour au sommaire - Retour l'anne 1995

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris