Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

La semaine de Michel Denisot : Jean-Jacques Goldman - La victoire en chantant
(Publication inconnue, 1986)

La semaine de Michel Denisot : Jean-Jacques Goldman - La victoire en chantant
Publication inconnue, 1986
Michel Denisot
Retranscription de Magali Moscardo

O s'arrtera Jean-Jacques Goldman ? C'est une bonne question, je vous remercie de l'avoir pose, mais, chre lectrice et cher lecteur, pour des raisons techniques indpendantes de notre volont, nous ne sommes pas en mesure de vous donner la rponse. Qui la connat, cette rponse ? Pas lui, pas moi. Jean- Jacques vient de terminer une tourne triomphale (oui, j'ai bien dit "triomphale") dans toutes les grandes villes de France, pas un sige et toujours du monde dehors faute de places l'intrieur. Il y a eu ces derniers mois deux raz de mare : l'un dans le cinma avec Christophe Lambert, l'autre dans la chanson avec Renaud et Goldman. Jean-Jacques est de retour au bercail. Heureux et fatigu, mais heureux avant tout. Heureux du succs - quoi de plus naturel ? - et heureux de poser ses boots la maison pour y retrouver sa famille sur laquelle il est toujours discret. Aprs cinq ans de succs ininterrompu (tout a commenc en 1981 avec "Il suffira d'un signe"), n'a-t-il pas l'impression de faire sans arrt la mme chose, n'a-t-il pas envie de tout bouleverser ?

Jean-Jacques Goldman : "Tout bouleverser ? Oui et non. C'est comme si tu demandais de changer un boulanger. Un boulanger fait du pain. Il peut en faire du rond, du carr, du pain de campagne, et aprs ? Nous, notre truc, c'est de faire de la musique. Je fais donc de la musique. Je ne vais pas commencer peindre sous prtexte de vouloir tout bouleverser. Cela dit, dans la musique effectivement, il y a beaucoup de formes bouleverser. J'ai quand mme l'impression de faire les choses un peu diffremment des autres. Exemple : en travaillant trs peu avec des professionnels, en faisant des clips un peu bizarres, en sortant un 45 tours avant l'album... J'en suis encore au stade de la confirmation. C'est vrai qu'il existe une vie extrmement strilisante et bte avec ses htels, ses repas tout prts, ses attachs de presse, ses limousines, avec trs peu de chose faire, trs peu de gens rencontrer ou des gens trs strotyps, des interviews o l'on parle sans arrt de nous ; cela peut avoir des incidences malheureuses sur la personnalit concerne. I1 faut chapper cela. Et, en gnral, c'est le signe et le don des gens cratifs, trs ambitieux au niveau de la cration, et non au niveau du succs".

Jean-Jacques Goldman a toujours t un fin analyste de la vie, de sa propre vie. Le sang-froid et le recul sont ses instruments de mesure.

Jean-Jacques Goldman : "Tous les jours, je rencontre des artistes qui ont connu la gloire et qui ne sont plus rien. Le vedettariat est une question de circonstances, de mode et de chance. II ne prouve rien".

Bon, d'accord, on n'insiste pas, il est gentil Jean-Jacques, il respecte la grande famille du show-business ? Eh bien, pas du tout !

Jean-Jacques Goldman : "Je ne crois pas du tout que le show-biz soit une grande famille. Ce sont surtout des individualits. II est ncessaire d'ailleurs qu'elles existent. Le show-biz est une classification sociologique, parce que l'on ne peut pas inclure ces gens-l dans les services ou parmi les proltaires ou les agriculteurs. On les met donc dans le show-biz parce qu'ils devraient toucher "aux histoires" d'art, ce qui reste d'ailleurs prouver".

Bravo, c'est juste. Alors, Majest du TOP 50, avez-vous un dfaut ? Oui, il en a, lui qui a vendu des millions de disques ! Et devinez lequel...

Jean-Jacques Goldman : "Je ne sais pas me vendre ; je ne sais pas convaincre. Il ne m'est jamais arriv, dans ma vie, d'aller dans une maison de disque en prsentant mes chansons et en demandant qu'on me signe un contrat. Chaque fois que j'ai fait quelque chose, j'ai t contact par les gens. Que ce soit pour Ta Phong ou, par la suite, en solo. Je suis pareil dans ma faon de rencontrer les gens. Je pense d'ailleurs qu'il s'agit d'un dfaut. Je n'ai jamais t demandeur. Pour la scne, c'est exactement la mme chose. J'ai dcid de faire de la scne le jour o j'ai su que dans chaque ville il y avait des gens qui m'attendaient, des gens qui avaient t touchs par mes albums. L je savais que je ne devais pas les trahir en restant derrire mon cran de tlvision. Je ne fais pas de la scne pour convaincre que je suis le plus beau, le plus grand, et que je sais faire des choses formidables".

Quand je vous disais que Jean-Jacques Goldman tait raliste ! ... Il se connat et va vers le public, vers son public, et touche chacun de nous.

[lgende photo 1] : Toujours prt se produire au bnfice de justes causes.

[lgende photo 2] : Une rencontre choc avec le compositeur Michel Berger.

[lgende photo 3] : Lors d'une soire exceptionnelle l'olympia avec William Sheller et Buzy

[lgende photo 4] : Rupture de rythme en Turquie... Une fois n'est pas coutume.

[lgende photo 5] : Grard Lenorman : un vrai copain, une estime rciproque.


Retour au sommaire - Retour l'anne 1986

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris