Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Jean-Jacques Goldman l'envol d'une star
(Girls, avril 1984)

Jean-Jacques Goldman l'envol d'une star
Girls, avril 1984
Elisabeth Chamak
Retranscription de Stphane Dumond

Si la suffisance est souvent l'apanage des mdiocres, l'humilit est presque toujours celui des gens de valeur. A croire que la prtention soit inversement proportionnelle l'intelligence et au talent. Jean-Jacques Goldman en est la vivante illustration: et la gloire n'est pas prs d'entamer une once de sa simplicit. Il a accept de nous recevoir, en pleine sance de studio, son retour de tourne, pour nous parler de cette exprience.

Ses cheveux ont pouss, et il semble un peu fatigu, amaigri. Normal, il vient de passer plusieurs mois sur les routes. Mais rassure-toi: il est toujours aussi sduisant

Toujours aussi peu concentr sur sa propre personne, il a autant de mal que d'habitude parler de ce sujet qu'il s'vertue considrer comme "banal" et "sans intrt". A tort, on le sait, mais comment parvenir le persuader du contraire? Enfin, n'insistons pas. Jean-Jacques parlera donc de sa tourne, fatigante, certes, mais absolument triomphale. Les avis sont unanimes sur ce point. Avec la gentillesse qu'on lui connat, il met la meilleure volont du monde s'efforcer de faire ce qui le rebute tant: rpondre aux questions.

"La prparation d'une tourne est quelque chose de trs intressant, dit-il. Avec un ami, Bernard, qui ralise des films de pub, on commence par mettre le maximum d'ides en commun. Notre but consiste mettre en image chaque chanson, les visualiser. On essaie de trouver des jeux de lumire, des vnements scniques qui puissent surprendre. Aprs avoir runi toutes nos ides, on en jette gnralement la moiti. Ensuite, il s'agit de les raliser et de mettre le dcor sur pied. On dessine ensemble ce qu'on imagine, puis on fait appel des professionnels chargs de le concrtiser.

Ensuite, on recrute les musiciens. On les choisit en fonction de leurs capacits professionnelles, bien sr, mais aussi de leurs qualits humaines. Il s'agit de vivre plusieurs mois ensemble, donc"

La conception du spectacle est, selon Jean-Jacques Goldman, la phase la plus intressante de la tourne. Aprs commence l'angoisse. "Comme tout le monde, dit-il. A ce moment, je pense aux millions de gens devant leur tl et je me dis que j'aimerais tre leur place." Il est alors environ 20 heures et la salle de spectacle commence se remplir. Chaque soir, elle est bonde de monde. "Le plus tonnant, continue Jean-Jacques, c'est de voir quel point les gens viennent non pas pour assister au spectacle, mais pour y participer. Contrairement au public parisien, celui de province est plus jeune et plus motiv. Trs vite, c'est lui qui te pousse. Alors qu' Paris, les gens sont plus passifs. Ils viennent l en curieux. Dans toutes les autres salles, mon trac diminuait trs nettement ds la troisime ou quatrime chanson. A l'Olympia, il n'a pas dcru pendant toute la dure du spectacle."

A l'heure qu'il est, Jean-Jacques Goldman est parti reprendre un peu de forces en vacances. Objectif premier: rcuprer quelques bonnes heures de sommeil de retard et reprendre les trois kilos perdus sur les routes de France. Deuximement, commencer travailler sur son prochain album, dont la sortie est prvue pour la rentre prochaine. Enfin, envisager ds maintenant le prochain priple musical que plusieurs milliers d'admirateurs ont dj commenc attendre.

En esprant, cher Jean-Jacques, ne pas avoir trop trahi ta pense (entre tous ces "guillemets").


Retour au sommaire - Retour l'anne 1984

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris