Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Les Enfoirés à Liévin - 23 janvier 2001


Récit par Madly L. :

Comme l'an dernier, l'attente est longue, 2h dehors et 2h dans la salle et puis 20h30, les écrans s'allument et c'est parti ! Une demi-heure de chauffe avec les extraits des précédents spectacles. 21h00, ils sont tous là, "Tout le monde il est beau" : Jean-Jacques, Garou, Patrick, Maxime, Gérard, Mimie, Muriel, Liane, Michèle, Carole, Karen, Maurane, Pierre, Faudel, Zazie,Julien, Elsa, Laam. 

Comme toujours, ils sont fabuleux, ces Enfoirés : On nous présente d'abord "Les femmes du monde".  Garou, Bruel et Liane dans "Que je t'aime", Wouah ! Jean-Jacques et Laam pour "Mon vieux" et un trio avec Karen et Zazie dont je ne connais pas le titre mais c'est superbe !

Elsa et Zazie nous rappellent que "Les brunes comptent pas pour des prunes"  à Mimie et Mumu de compléter que les rousses ne comptent pas pour des pamplemousses et les platines ne comptent pas pour des clémentines. Je sais, "cela n'a rien à voir avec les chansons qui suivent mais j'adore papoter avec vous ..."

Ils nous racontent enfin leurs "Jolies colonies de vacances"   et chantent notre "Douce France".  Et cette "Romance de Paris" par Zazie, Muriel et Mimie,  Garou nous demande alors "Parlez-moi d'amour", comment ne pas résister ?

Et puis la fin approche, mais "J'attendrai" l'année prochaine avec un petit "Rock Collection" de Karen et "j'irais m'asseoir sur le trottoir d'à côté",  "Le pouvoir des fleurs" me ramènera ces enfoirés - 23h30 c'est fini, à l'année prochaine...

Madly L.

(c) 24 janvier 2001
Tous droit réservés


Récit de Benjamin Broucke :

Bonsoir à tous et toutes !

Alors attention, car je vais tenter de faire un compte rendu le plus complet possible, du lever au coucher...

Bon... Alors je vais diviser ça en plusieurs parties... Instinct "Prépa IEP" oblige ! :-)))

1. Le "bien avant concert".

Déjà, le lever à 6 h du mat pour aller en cours s'est bizarrement bien passé, on se demande pourquoi ! :-) Les cours ont été suivis avec de grandes difficultés (enfin... plus que d'habitude...), mais en plus comme je m'étais levé avec un super mal de crâne, ça n'arrangeait pas du tout les choses... Si bien que j'ai quitté le lycée à 13h00 avec un mal de tête à se faire éclater la tête contre un mur... Heureusement, par la suite ça ira mieux !

A 14h15, mon "moyen de transport" est arrivé chez moi. En fait, je devais initialement aller au concert avec une camarade de classe qui a tout annulé à la dernière minute, et aussi avec une copine qui est venue exprès de Dijon pour voir les Enfoirés avec son père.

Comme je n'avais pas vu ma copine depuis octobre, les retrouvailles ont été très émouvantes (non, je plaisante, en fait on s'était préparés, donc ça allait !). Ensuite, on a préparé et fait le checklist de nos affaires... Les appareils jetables, les sandwiches, des gants, un parapluie... Ah, les places, j'oubliais ! :-)

Et donc, une fois venus me chercher, on est partis tous les trois à Lens, première étape de notre voyage, afin de poser leurs bagages à l'hôtel. Rien que pour trouver la gare, on a déjà perdu pas mal de temps ! :-)))

15h10, on arrive enfin à Liévin. Evidemment, Nord-Pas-de-Calais oblige, il pleut ! :-( On s'arrête devant le "Happy Days", un bar près du Stade Couvert de Liévin, où devaient nous attendre la secte des Bobs Jaunes. Pour ceux qui n'ont pas compris cette histoire, je raconte brièvement que c'est le symbole des fans de Jean-Jacques Goldman (référence à son superbe duo avec Pierre Palmade dans "Est-ce que tu viens pour les vacances ?"). Et bien sûr, comme j'ai du bol, le café était fermé.

On arrive alors devant le stade de Liévin, il est 15h20. C'est la première fois que j'y allais, et j'étais pas mal surpris au début, car ça avait l'air immense... J'étais loin de me douter que cette taille posait déjà un gros problème...

Toujours est-il qu'on a réussi à trouver une place de parking juste devant l'entrée principale. Vraiment le coup de bol, là ! :-)

2. Le "pré-concert", ou le mythe des files d'attente...

Déjà, il y avait une petite centaine de personnes qui attendaient devant. J'apprendrai plus tard que jes premiers sont arrivés à partir de 8h du mat ! Le pire, c'est qu'ils ne sont même pas rentrés les premiers...

Avec la pluie, on voyait énormément de parapluies (quelle logique, dis-donc !), et donc très dur de voir des bobs jaunes. Puis j'ai vu un bob jaune sortant d'un sac. Et un second. Et un troisième... Génial, un essaim de Bobs Jaunes juste à côté d'où on attendait !

Et ainsi, le groupe a commencé à se former. Donc en gros il y avait Amélie (la copine qui est venue me chercher) et son père, il y avait aussi Aurélie, Julie, Meg, "Miss Alizée", et j'en ai oublié (désolé, la mémoire des noms...), et puis moi. On formait un groupe pas mal, entre les blagues belges (Ouais, car j'étais en plus tombé sur des fans belges... Même toi Aurélie, je sais que tu es née en France, mais tu habites en Belgique, donc tu es classée en tant que telle !).

Le temps a assez vite passé. Le plus gros est venu sur le coup de 17h. Après, c'était noir de monde. En gros, il y avait autour de nous des fans d'Obispo (ah ah ah, ils ont été déçus !), des fans de Cabrel, une fan d'Alizée ( !... Non non, je rigole pas !), quatre jeunes qui étaient arrivés avec deux vieux divans... :-)

Et pis bien sûr des fans de Goldman !

Et là, j'ai commencé à regretter l'organisation de Liévin... Car depuis 16h30, les gardes nous narguaient. Et à 18h, il y a eu de l'action. Les bénévoles sont entrés, suivis des handicapés (dont la copine qui devait initialement venir avec moi, et qui montait avec une dizaine de copains !), jusque là bien sûr, c'est normal. Ont suivi (toujours en priorité) les médecins. Et les copains des médecins. Et la famille des copains des médecins. Et les concierges des familles des copains des médecins... Bref, il ont commencé à faire entrer des "privilégiés" sur le côté droit de l'entrée du stade ! Bien sûr, moi j'étais à gauche... :-(

Les gardes ont alors commencé à sortir que les grilles allaient ouvrir dans dix minutes... A 18h30, c'était au tour des maîtresses des mécaniciens des dentistes des fils de parents d'élèves des oncles des concierges des familles des copains des médecins... :-(((((((

Puis ils ont commencé à ouvrir les grilles. Et là (chapeau l'organisation made in Liévin !), il y a eu une formidable bousculade, à un point tel qu'il faut l'avoir vécu pour le croire. Personnellement, j'ai eu un violent coup de coude dans l'estomac (et comme j'avais déjà du mal à respirer...), Amélie a eu un coup de pied dans la cheville. Deux vieilles ont failli être écrasées contre une pouf qui s'amusait à pousser les autres... Alors non seulement on s'est tous perdus de vue, mais en plus certains sont allés à l'infirmerie, j'ai vu même de loin un type qui saignait du nez...

Content de voir que la bête humaine existe toujours... :-(

3. L'attente... L'attente... L'attente...

Le jeu a été ensuite de retrouver les autres. Je n'ai plus revu Amélie ni son père de la soirée. J'ai perdu de vue un ou deux bobs jaunes... Mais on s'est quand même retrouvés, faut dire que des bobs jaunes ça se voit bien dans la foule ! :-)

En entrant dans le stade, j'ai eu une désagréable surprise. En fait, à l'intérieur, le stade de Liévin se présente comme un stade de foot couvert. C'est donc un truc immense, et je ne mentirai pas si je dis qu'on était au moins 6 000. La scène était sur le côté droit à partir de l'entrée, donc en largeur, elle occupait toute la partie droite du stade.

Le groupe (presque entièrement) retrouvé, on a décidé de s'installer. Hésitant un peu, on s'est finalement plantés sur le côté droit. Moi j'étais au troisième ou quatrième "rang" à partir des barrières, et j'avais une assez bonne vue de la scène (sauf l'extrémité droite de la scène... On peut pas tout avoir !).

La scène en elle-même était simple. De chaque côté (tout à gauche et tout à droite), deux écrans géants, pour que les gens du fond voient mieux... Sur la scène, un grand escalier à gauche, une passerelle large surélevée au fond, au milieu de la scène les musiciens (je sais pas si c'était comme ça l'an dernier, mais là on les voyait très bien), et devant un espace vide, bien sûr pour nos chers Enfoirés ! :-))))

Le gros inconvénient de notre place, c'est qu'on était juste devant les baffles du côté droit. Alors donc on en a pris plein les oreilles, pour ma part je suis devenu temporairement sourd... Mais ça va mieux, maintenant ! :-)

On a ensuite continué à papoter, de toute façon il n'y avait que ça à faire pour patienter. On a rencontré pas mal de monde. Derrière moi il y avait une femme de soixante ans environ, très très sympa. Pas loin aussi, une très gentille demoiselle qui était sûre de m'avoir déjà vu quelque part ! Devant moi, une autre fille, qui elle me dira deux cent fois "Pardon" pendant le concert ! :-)

A 20h30, les lumières s'éteignent. Cris de joie dans la salle (on se demande pourquoi !)... Et puis évidemment, les premiers évanouissements devant... A noter que juste avant que les lumières ne s'éteignent, j'ai regardé autour de moi. Tout était plein à craquer. Les gens qui étaient au fond ne devaient pas voir grand chose, même avec les écrans géants...

Sur les écrans, on voit alors une rétrospective des Enfoirés et des Restos du Coeur, avec une intro de Jean-Jacques Goldman (et ça hurlait pas mal dans la salle !) qui a dit un truc du genre "Souvenez-vous, c'était le 26 Septembre 1985". En fait, on a commencé par un historique du projet des Restos, avec différentes interventions du trop regretté Coluche. Après, on a eu droit à des extraits vidéo de toutes les tournées depuis 1992. Ont été surtout acclamés Jean-Jacques (auelle surprise !), Patrick Bruel, Garou, Maurane, et d'autres ; par contre, Céline Dion a eu le droit à des (Hou, hou !)... Bof, chacun ses goûts, hein ! :-)

La vidéo a fini sur une image (figée) du clip "Chanter", l'image représentait le bus sur la route, du style "On ira". Beacoup ont pensé à un problème technique, mais moi je pense que c'est une transition voulue vers la présentation. Car effectivement, à la fin du clip...

... Le concert des Enfoirés à Liévin a enfin commencé ! :-))))))

4. Le casting des Restos : surprises, déceptions, soulagements et frustrations !

En effet, après la fin du clip on entend un bruit de moteur qui démarre. Puis sur la scène arrive un bus ( !), magnifique d'ailleurs, aux couleurs hippies. Muriel Robin en descend, nous demande si ça va (quelle question !) et commence à présenter les Enfoirés, qui sortent un à un du bus.

Et donc là, je vais commencer par ceux qui étaient là à Liévin (dans l'ordre alphabétique !) : Patrick Bruel, Julien Clerc, Elsa, Faudel, Patrick Fiori, Liane Foly, Carole Fredericks, Garou, Jean-Jacques Goldman, Gérard Jugnot, Lââm, Michèle Laroque, Maxime Le Forestier, Mimie Mathy, Maurane, Karen Mulder, Pierre Palmade, Muriel Robin, et Zazie. En tout, 19 Enfoirés rien que pour nous ! :-)

Je ferai des commentaires à la fin.

Questions surprises, pas de bol, y'en a pas eu. :-(

Bon, si, une petite. Je sais pas pourquoi, mais je sentais que Julien Clerc n'allait pas venir. Mais il est venu, donc je suis content car je l'aime bien. :-)

Des déceptions, par contre, ça ne manquait pas. Jean-Marie Bigard, pourtant annoncé à Liévin, n'était pas là. Francis Cabrel a joué au timide, tout comme Gérald De Palmas. Michael Jones n'était pas là non plus. :-((((

Les soulagements. Heureux de voir que Pascal Obispo et Hélène Ségara étaient absents, ça m'a rendu fou de joie ! Daniel Lévi aussi, de toute façon pourquoi n'y a-t-il pas eu les autres comédies musicales ? Egalement aussi, l'absence d'Alizée, prévue aussi à Liévin, m'a soulagé, parce que bon, je la voyais pas trop faire ça... Trop jeune. :-)

Les frustrations. J'en ai eu au début, mais j'ai vite changé d'avis. Pour l'instant, je peux vous dire que j'étais pas du tout content de voir Faudel, Lââm, Garou et Patrick Fiori, mais... :-)

5. Place au plus important : LE CONCERT !

Ah, voilà enfin quelque chose d'intéressant ! :-)))

La première chanson c'était donc "Tout le monde il est beau", transformé pour l'occasion en "Tout le monde il est là", avec pour les prénoms ceux des Enfoirés. C'était vraiment quelque chose de super original, à la fois magique et marrant (car on pouvait avoir un applaudimètre dès qu'un prénom était dit !)... :-)

Ensuite, on a eu à la version complète (un miracle ! ! !) de "La chanson des Restos". A noter un silence total quand on a entendu Coluche. Pour les fans de JJG, désolé, mais c'est Garou qui chante ses paroles... Mais c'est sûrement une des meilleures versions des concerts des Enfoirés depuis le début ! :-)))

A partir de maintenant, je suis plus trop sûr de l'ordre. On a eu (c'est sûr), d'abord le droit à un medley "Femmes du monde". Tout d'abord, Zazie a fait une "Mademoiselle Chang" revissante, avec un Faudel qui chantait pas (du moins je ne l'ai pas entendu...). Il y eu ensuite un duo Carole Fredericks - Garou, mais je ne connais pas la chanson. Par contre, ensuite, c'était "Nathalie" (Gilbert Bécaud ?), avec Mimie Mathy en Bavaroise ( !) et Maxime Le Forestier en amoureux platonique (rôle qui lui va super bien !). Et alors ensuite, c'était un "Aicha" du tonnerre avec Jean-Jacques et Lââm. Lââm qui nous a fait une superbe danse du ventre qu'a regardé bien attentivement notre cher JJG. A noter un truc mémorable. Comme j'étais à côté d'Aurélie, Bob Jaune, à la fin de la chanson Lââm nous a vus, a donné un coup de coude à Jean-Jacques, qui nous a regardés en nous lançant un regard de surprise... ! JJG m'a regardé ! ! ! ! (Non non, je me calme). Bon, enfin, c'était "Dieu que Marianne est jolie", avec Karen Mulder et Patrick Bruel je crois.

Ensuite, et ça, ça reviendra tout le temps... Les transitions. Souvent assurées par Muriel Robin et Mimie Mathy, d'ailleurs, c'était excellent. Elles parlent de n'importe quoi, et ça finit par "D'ailleurs, je sais pas pourquoi on parle de ça, ça n'a rien à voir avec la chanson qui va suivre !" et l'autre qui répond "Oui, mais tu sais, moi j'adore papoter avec toi...".

Alors là c'était une chanson sympa, car c'était "Que je t'aime" chantée par Bruel (sûr) et Garou (sûr ?), et aussi des choeurs, avec entre autres Michèle Laroque et Jean-Jacques Goldman. A noter qu'à Liévin (je sais pas ailleurs), on a eu le droit aux trois quarts de la chanson a capella, c'était vraiment magnifique, et le public qui reprenait le refrain en choeur... Garou, dessus, n'arrêtait pas de faire répéter le refrain, il avait l'air de trop s'éclater...

Ensuite, un medley "temps", d'ailleurs la transition a été assurée par Palmade (qui finit par "Je vous laisse le temps d'une chanson"... Vachement recherché), qui nous sort que les Enfoirés c'est un travail de sonorisation hyper-complexe, par exemple quand JJ joue de la guitare en fait c'est Bruel qui joue du piano, ou quand Mimie fait des claquettes c'est Garou qui joue avec sa bouche ( ! ?).... La première chanson du medley ça a été "Avec le temps", chanté par Elsa et Le Forestier. A chaque chanson, les artistes tournaient les aiguilles d'un gros réveil au beau milieu de la scène. Dans le medley, on a aussi eu le droit au "Temps des copains", à "Je n'aurai pas le temps" de Fugain et à "Combien de temps" de Stephan Eicher... C'était pas mal...

Et pis ensuite, "La corrida", magnifique reprise, mais zut, plus moyen de me souvenir qui chantait ! Je pense que c'était Le Forestier et Clerc, mais je suis pas très sûr, car c'est peut-être Bruel et Clerc... Par contre, ce qui est certain, c'est que Faudel nous a poussé un solo raï à la fin qui était pas forcément le bienvenu, mais qui s'avérait très joli avec la musique, finalement...

Il y a eu aussi une chanson excellente, "C'est l'amour" (de Léopold et je-sais-plus-qui), avec Gérard Jugnot, Pierre Palmade, un troisième mais je sais plus qui, et dans les demoiselles Liane Foly, Michèle Laroque et Zazie. A noter que Liane Foly m'a fait un très joli sourire à ce moment-là, car j'agitais mes bras comme un fou pour lui faire un petit coucou... Et ça a tellement bien marché que Zazie m'a également regardé un petit instant ! ! ! :-)))

Euh, ensuite, je pense que c'était "Evidemment" de France Gall, interprétée par Patrick Fiori et Elsa. Une pure merveille, j'en ai vraiment eu les larmes aux yeux tellement que c'était beau ! Franchement, un de mes titres préférés de la soirée...

Ensuite, est venu Ze Moment de la soirée... "Les jolies colonies de vacances", de Pierre Perret, avec des Enfoirés déchaînés (j'en ai compté 12 !), tous habillés en pyjama et avec un joli petit nounours à la main, ainsi qu'un superbe bonnet sur la tête ! A noter aussi que tous prenaient une voix de gamin, mais vraiment affreuse. Maurane a chanté volontairement faux, Zazie a pris la voix de Grincheux dans Blanche Neige et les Sept Nains, Maxime a pris une voix de fillette soprano, Michèle Laroque suçait son pouce tellement qu'on pigeait rien à ce qu'elle chantait... Et pis Jean-Jacques... Il avait mis ses magnifiques lunettes à quadruple foyer (style "Traces" pour ceux qui ont la vidéo !), et a chanté le plux faux possible "J'ai fait pipi dans l'lavabooooo"... Karen Mulder, qui était à côté de lui à ce moment-là, a été étonnée de cette voix si pure et sensuelle... ! C'est vraiment le moment le plus génial de toute la soirée !

Après, petit délire de la part de Muriel et Mimie. Jean-Jacques il paraît qu'il est moche avec ou sans (!) pyjama, et que d'ailleurs c'est pour ça qu'il fait ses concerts habillés. Patrick Bruel, lui, est mieux sans le pyjama... (Et là, une fille est tombée dans les vaps, je blague pas en plus !)

On a poursuivi sur une chanson d'amour, "Je t'attends", ou un truc comme ça, avec Bruel et Maurane. C'était un superbe duo, là aussi.

Et pour les "sentimentalement forts" (?), on a eu le droit a un medley "amour", avec Garou qui chantait "Parlez-moi d'amour...". Il y a eu aussi "J'te l'dis quand même" en duo mais je sais plus qui, ensuite "Aimer à perdre la raison" (par Lââm ?),  "S'il suffisait d'aimer" (Maurane, ça j'en suis sûr), et on a fini sur "Aimer est plus fort que d'être aimé". Génial, une chanson de Balavoine, ça faisait longtemps ! :-)

Euh, je pense que j'ai oublié "Mon vieux", car c'était avant ce medley... Il y avait Jean-Jacques et Lââm, qui formaient un très beau duo, mais le plus beau était la fin, quand Lââm chante "... J'aurais voulu te dire plus souvent... Papa...". Quand on sait qu'elle a passé toute son enfance à la DDASS, c'est vraiment très très beau, et très émouvant, d'ailleurs Lââm je pense qu'elle a versé une larme... En tout cas, il y a eu de sacrés applaudissements.

Après donc le medley d'amour, il y a eu "Manu" de Renaud. Avec Elsa et Le Forestier, sûr, peut-être un autre, mais surtout cinq ou six Enfoirés dans les choeurs à la fin, dont Faudel, JJG et Lââm.

Il Y a eu ensuite un medley "France" superbe. Déjà, le début, "Douce France", chanté par Zazie et Garou... déguisé lui en kilt, et jouant de la cornemuse ! C'était vraiment excellent ! Carole Fredericks a ensuite chanté "L'amour en France", un quatuor JJ-Maxime-Patrick (Fiori)-Faudel (ou Bruel ?) ont fait les polyphonies corses (chapeau Jean-Jacques, en passant !), Liane Foly a chanté "Il y a du soleil sur la France", et un rap inattendu ("J'habite en France"... de Sardou ?), tous en casquette de rappeur (Et Carole qui a fait une chorégraphie surprenante !), menés par "DJ-Jean-Jacques" ! :-)))))

Continuons par "La fille de l'été dernier", avec des guitares électriques... D'ailleurs, on a découvert les nouvelles stars du rock électronique : Zazie, Michèle Laroque et deux autres Enfoirées (Liane Foly et Karen Mulder ?), emmenées par Bruel-Fiori-Garou (un est en trop, mais je sais plus lequel !).

Ensuite, un medley "émotion", car franchement c'était magnifique. Karen Mulder a chanté "Rockcollection", mais les paroles changeaient selon la chanson qui allait venir. Et on a eu droit à "Seras-tu là ?" de Michel Berger (je pense que c'était Fiori et Maurane), déjà là c'était absolument magnifique. Et ensuite, "J'ai encore rêvé d'elle", par Zazie et Bruel (qui a chanté "Elle est vraiment très belle", et la pauv' Zazie qui était morte de rire !). Il y a eu aussi une chanson de Caradec, mais je connaissais pas. Par contre, ensuite j'en suis certain, Jean-Jacques et Michèle Laroque ont chanté "Si tu n'existais pas" de Joe Dassin... même que le micro de Jean-Jacques était coupé au début, d'où un grand sourire de Michèle. Mais alors la fin... Déjà, Karen annonce "Et Balavoine chantait...". Déjà, j'étais sûr que ça allait être magnifique. Puis Liane Foly est venue (oh la, la merveille qui allait se passer). Et pis elle a chanté "Tous les cris les SOS", repris ensuite par les Enfoirés présents. Franchement, dans la salle c'était l'émotion, j'en ai vu pas mal être émues, moi-même j'ai versé quelques larmes car cette chanson est tout bonnement merveilleuse, et pis aussi, comme j'étais près de la scène, j'ai vu Jean-Jacques pleurer pendant cette chanson. Une chose incroyable, mais pourtant ça se voyait, même que Liane Foly l'a vue aussi parce qu'elle a fait une drôle de tête quand elle a regardé Jean-Jacques. Là aussi, c'est un moment unique, et inoubliable. Et puis ces "Tous les cris les SOS, Tous les cris les SOS..." répétés... Vraiment, MA-GNI-FI-QUE.

Petit moment comique ensuite. Zazie à l'orgue de Barbarie, Muriel et Mimie à côté, et hop, on y va pour "La romance de Paris"... C'était inoubliable aussi, avec les mimiques d'une Zazie au top de sa forme... Enfin c'est le cas de le dire, car à la fin elle s'acharne comme une folle sur la manivelle, puis finit par s'effondrer par terre de fatigue (pour de faux, évidemment...). Génial ! :-)

Mimi et Mumu sont ensuite restées, et elles ont demandé comment s'appelaient les habitants de Liévin. On a eu les Liévinards et les Liévinasses ! Vachement sympa ! :-))) Pour info (), ce sont les Liévinois et les Liévinoises, tout bonnement.

Il y a eu ensuite un medley avec des chansons "gitanes", dont le "Bamboleo" dans Gipsy Kings. Plus trois autres que je ne connais pas. Il y avait Palmade, Fiori, Bruel et Liane Foly. C'était pas mal. Mais un peu lourd, Fiori, quand il fait ses vocalises ! :-)))

Puis "Les brunes comptent pas pour des prunes", avec en brunes Zazie et Elsa. Dans le fond, assises au bord de l'escalier, les "blondes" que sont Michèle, Mumu, Mimie, Karen, Maurane (perruquée) et une autre perruque, peut-être Liane Foly. Assez amusant, surtout la tronche heureuse des blondes ! :-)

Un des derniers petits jeux de mots... Les parodies de la chanson de Lio, vue par Mimie et Mumu. Entre les "Rousses qui ne sont pas que des pamplemousses" ou encore les "Platine qui sont pas que des Clémentines" ! :-)

Puis "La petite fugue" de Le Forestier, chantée par Jean-Jacques , Zazie et Mimie, vraiment une très jolie chanson, très calme... Géniale, quoi !

Ensuite, on a eu "S'asseoir sur le trottoir d'en face" de Souchon. A noter que nous, on n'a pas dû s'asseoir par terre (vu la place qu'on avait, tant mieux !). Cette image de tous les Enfoirés sur les marches, vraiment très beau.

Et en final (malheureusement, il y en a toujours un...), "Le pouvoir des fleurs". Tous ont lancé des roses à la fosse, c'était très beau, et pis cette note de fin optimiste réchauffe le coeur... Et tiens, qui a eu la rose de Jean-Jacques ? ? ?

Pour finir, il y a eu la (traditionnelle) montée sur scène de bénévoles, suivi par "La chanson des Restos". Avec mes dernières forces, Aurélie et moi on s'est remués comme des cons, à un point tel que Zazie nous a vus et a répondu à nos grands signes d'attardés mentaux ! Aussi, ça c'était mémorable ! C'est pas demain la veille que Zazie reverra pareils cons ! :-)))

6. Finalement, le casting... ?

Patrick Bruel : on l'a vu pas mal, il a été beaucoup applaudi. Par contre, il avait pas l'air de vraiment s'éclater !

Julien Clerc : très timide, il a cependant chanté quelques chansons, surtout au début, et ça m'a fait plaisir car c'est un bon chanteur qui a bizarrement un peu disparu ces derniers temps...

Elsa : très impressionné par sa voix. Autant à la télé on dirait une potiche, autant en "live" elle a une voix pure et extraordinaire... Mais gros défaut : elle n'a jamais souri de toute la soirée ! Lizarazu la trompe ? :-)

Faudel : je l'aimais pas du tout avant. Maintenant, je suis indifférent. Disons que son solo vocal sur "La corrida" m'a vraiment étonné en bien.

Patrick Fiori : personne n'est parfait, surtout quand on a traîné avec Lara Fabian ! Mais franchement, il m'a surpris en bien. Mais il se la jouait un peu, j'ai trouvé.

Liane Foly : ah, Liane ! Vraiment elle je l'adore maintenant ! Sa reprise de "Tous les cris les SOS" est sublime, et pis elle est vraiment active... Superbe Enfoirée ! :-)

Carole Fredericks : malheureusement, trop peu vue. On ne peut tout avoir...

Garou : encore une révélation surprenante ! Maintenant que l'effet "Notre Dame de Paris" s'est atténué, il est vraiment beaucoup plus cool, d'ailleurs ses solos ("Douce France" en kilt !) prouve qu'à mon avis, l'an prochain il sera encore dans la tournée !

Jean-Jacques Goldman : que dire ? Il a été lui-même... Et même plus pour les "jolies colonies de vacances"... Ah, Jean-Jacques, tu nous fais des cachoteries ! :-)))))

Gérard Jugnot : on l'a vu en tout 2 fois ! En tout cas, il est sympa.

Lââm : Avant, je la haïssais. Maintenant, je l'admire énormément. Elle est pleine de vie, gaie, heureuse, souriante, danse très bien du ventre (! ! !), et c'est la seule Enfoirée qui s'est accroupie et a donné sa rose à quelqu'un sans la lancer. Vraiment très humaine, cette fille, finalement. Et j'ai appris que quand elle se contrôle bien, elle ne gueule pas ! :-)))

Michèle Laroque : beaucoup plus belle en vrai, et pourtant elle est déjà charmante à la télé ! Et elle a une voix qui m'a vraiment surpris ! Et elle a un de ces sourires... :-)

Maxime Le Forestier : toujours ce grand timide souriant. Il ne change pas et c'est tant mieux, il est si génial comme ça ! Et pis il chante très bien...

Mimie Mathy : aussi fidèle à elle-même. Vraiment, elle a un coeur gros comme une maison... Et je lui décerne le prix de l'année des feintes !

Karen Mulder : avait-elle un rhume, ou quoi ? On ne l'a presque pas vu... Pourtant, avec le talent qu'elle a, elle pourrait être présente un peu plus !

Pierre Palmade : un peu déçevant, déjà on l'a peu vu mais en plus les prestations, c'était pas ça... Mais c'était sympa quand même !

Muriel Robin : C'est comme Mimie Mathy. Un coeur gros comme une maison, et des feintes à se rouler par terre... ( ! ?)

Zazie : Oh la Zazette... Elle m'a aussi étonnée en bien, maintenant je l'adore c'te chanteuse, elle est trop sympa, et elle déborde de joie de vivre, c'est dingue ! Elle sourit tout le temps ! :-)))

7. Auf wiedersehen, Liévin !

Le concert a fini à 23h30. Après s'être promis aux bobs jaunes de s'écrire, je suis parti retrouver Amélie et son père, qui en fait avaient filé dès qu'ils étaient passés pour avoir les meilleures places, résultat ils se sont mis dans un coin où la vue n'était pas géniale... Toujours est-il qu'Amélie m'a fait la gueule parce que je l'avais pas attendue (sachant qu'elle est rentrée 10 minutes avant moi, ça me surprend un peu de sa part !). Et évidemment elle a pas trouvé le concert franchement excellent. Très spectaculaire, parfois émouvant, mais sans plus...

Ajoutons à cette joie des embouteillages. Et à 00h40 j'étais à Lens ! Pour être chez moi à 2h du mat ! :-(

Le lendemain, boum, cours à 8h, évidemment j'ai dormi, et sinon je pensais aux Enfoirés...

Tout compte fait, j'ai vraiment adoré ce concert, même si je persiste à croire qu'à Lille ça aurait été mieux... Mais j'ai appris sur France 3 que c'est Jean-Jacques et Carole (?) qui ont choisi la salle, car c'est une ambiance du tonnerre dans le Nord. Carole, interviewée, a déclarée qu'elle adore la région du Nord, pour la chaleur des habitants, leur sympathie et tout, et qu'elle voulait rester le plus longtemps possible dans la région ! Patrick Bruel a avoué que ce spectacle lui a ouvert les yeux sur un public nordiste franchement chaleureux. Et Muriel Robin (je pense) a dit que de tous les concerts qu'ils avaient fait cette année, le meilleure ambiance était à Liévin ! ! ! ! !

:-)))))

8. Pour finir, le chiffre du concert.

C'est 57...

Réponse :

Comme j'étais près de la fosse, à la fin j'ai parlé un peu avec le gardien, qui m'a dit que le record était battu : 57 personnes évanouies et transportées à l'infirmerie sur 2h30 de concert ! :-)

En tout cas, cette date reste gravée, c'était vraiment un concert magique. Même si l'organisation était déplorable, on ne peut nier l'excellent boulot de tout le staff, aussi bien de la tournée que du stade...

Quant aux Enfoirés, notamment Zazie, Lââm, Liane, Michèle et Jean-Jacques, je leur ai laissé "des bouts de moi" ! Des sourires et des gestes hilarants ! Et je peux me vanter d'avoir bien fait rire Zazie, avec Aurélie ! :-)

9. La morale à en tirer.

Un concert, c'est mieux d'y aller à plusieurs. Attention : plusieurs fans, mais "vrais" fans ! Prévoyez-vous un vieux point de rendez-vous, échangez-vous vos numéros de portable et achetez-vous un bob jaune !

Et ensuite... "Jean-Jacques ! Jean-Jacques !" :-)))

Benjamin Broucke

(c) 24 janvier 2001
Tous droits réservés


Récit par Caroline :

Le concept, ainsi que le répertoire, s'essoufflent de plus en plus et a se ressent pas mal ! Maître Bigard, absent, manque cruellement ; Palmade, Robin, font de leur mieux pour combler les creux, mais......y a encore du boulot !

De plus, Axelle Red, Francis Cabrel, Pascal Obispo nous ont fait défaut ; et visiblement, beaucoup moins nombreux que l'an dernier. Pour les titres, pas mal de titres inconnus, un peu doux, moux : trop mous pour ce genre de spectacle !

Par contre, les textes sur Rock Collection retravaillé : cool. Elsa va sortir un nouvel album : a se voit!!!!!!!!! Garou, oui, a bien bossé, Laam a également gagné sa place dans ce groupe ! Maintenant, toute l'équipe en pyjama, et en rappeur : a vaut le détour ! Ceux qui vont assister à l'enregistrement à Lyon lundi : profitez-en, fous rires en perspective !

Quant à JJG, visiblement, il semble de moins en moins s'"impliquer" ; disons qu'il est de moins en moins devant ! On l'a vu sur 3 ou 4 duos ou trios : Ça fait un peu léger ! Même punition pour Bruel ! Peut-être leur faon première d'amorcer le changement, de commencer le remaniement de tout ce beau monde !

Bon, maintenant, on s'est bien éclatés, et puis... a reste malgré tout les Enfoirés, de sacrés Enfoirés ! Bravo aux musiciens : Guy, Michel-Yves et les autres... la lumière : bien, a rythme correctement le tout ! A l'année prochaine !

Caroline

(c) 24 janvier 2001
Tous droits réservés


Récit de Charlotte Réveil :

Tout d'abord, le public du nord est vraiment genial, aussi bien dans la file d'attente dehors, que par terre dans la fosse, et que pendant le concert : merci à eux (de la part d'une Ardennaise, étudiante à Lille !).

Je ne vais pas énumerer les présents, mais plutôt ceux qui ont manqué. Pascal Obispo (vraiment dommage, car il apporte une énergie particulière au groupe...), Marc Lavoine (pourtant fidèle depuis un bout de temps...), Hélène Ségara, Gérald de Palmas (j'aurais bien voulu voir comment il s'intégrait au groupe...), Jean-Marie Bigard (ses plaisanteries, bien que parfois un peu lourdes, m'ont manqué par moments...), et sûrement d'autres !

Les meilleurs moments : Mon vieux (JJG et Lââm : moi aussi, j'ai eu peur quand j'ai vu que Laam allait chanter avec JJ, mais elle s'en est très bien sortie !... JJ tout ému à la fin de la chanson..), Que je t'aime (a capella, grandiose !), La petite fugue (JJG, Mimie Mathy et Zazi :très beau et très bon trio !), Les jolies colonies de vacances (le meilleur des meilleurs moments sans aucun doute : Bruel qui énerve le monde et JJ qui s'efforce de chanter faux, c'est à marquer dans les annales, surtout qu'ils sont super mignons en pyjamas ! ! !), Le pouvoir des fleurs (dernière chanson avant celle des Restos :tous les Enfoires assis sur les escaliers avec JJ à la guitare), Rockcollection revisitée (les nouvelles paroles étaient inscrites sur les écrans géants, mais la disposition de la salle ne nous permettait pas de les voir correctement, nous qui étions au quatrième rang dans la fosse, dommage...), le rap sur la France (JJ tout en noir en chef de bande avec un bonnet orange avec lequel il a fait le clown en se le mettant sur les yeux et en bousculant les autres), La Corrida (Fiori entre autres, magnifique voix et magnifique performance des chanteurs), les enchaînements de Mimie Mathy et Muriel Robin (le traditionnel "je ne sais pas pourquoi je te raconte ça, ça n'a rien a voir avec la chanson qui va suivre !... oui mais moi j'aime bien papoter avec toi !"), Les brunes comptent pas pour des prunes (à la fin, délire de Mimie et Mumu sur les rimes avec des légumes, des fruits...), La romance de Paris (Zazie déguisée, toujours aussi rigolote !), toujours Mumu et Mimie : "tu préfères manger un yaourt avec des petits morceaux de moquette dedans ou faire tous les soirs un duo avec Garou, qu'éventuellement il te serre dans ses bras, qu'il te racompagne chez toi, que vous preniez un dernier verre... (c'est Muriel qui demande ça à Mimie)... Mimie répond "Bref, que je me le tape, quoi !), Mumu : "ben ouais !"... Mimie réfléchit et dit "je préfère tous les soirs me taper Garou sur la moquette !", à la fin, ils nous ont aussi jeté des roses...

Il y a encore forcément plein de grands moments que j'ai oublié de citer, mais le principal y est ! Juste un petit reproche : je trouve que les Enfoirés auraient pu se déguiser plus (omme l'année dernière !).

Vivement l'année prochaine !

P.S.: comme l'année dernière, c'est JJG qui a été le plus applaudi à la fin, mais contrairement à l'année dernière, il n'avait pas l'air tout triste de partir... peut-êre que l'appel de la scène se fait de nouveau sentir... vivement l'album et la tournée ! ! !

Charlotte Réveil

En passant, la liste - le 27 janvier 2001
Tous droits réservés

Retour à la tournée

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris