Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Ton fils

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Edtions J.R.G.

Version originale
Année : 1986
Interprétée par : Johnny Hallyday
Distribuée par : Polygram

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1986 Johnny Hallyday LP Gang Polygram 830 756-1
1986 Johnny Hallyday K7 Gang Polygram 830 756-4
1986 Johnny Hallyday CD Gang Polygram 830 756-2
1987 Johnny Hallyday 45 T "Laura" Face B Polygram 830 756-2
1993 Johnny Hallyday CD Gang (réédition) Philips 512 491-2
1995 Johnny Hallyday 2 CD Paroles d'hommes Philips 528 723-2


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1989 Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou LP Tournée d'Enfoirés PY 842 274-1
1989 Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou K7 Tournée d'Enfoirés PY 842 274-4
1989 Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou CD Tournée d'Enfoirés PY 842 274-2
1995 Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou 16 CD Intégrale 1965-1995 Sony / Trema 710 551
19 mai 2002 Jean-Jacques Goldman, Céline Dion et Garou Zidane ELA (TF1) non disponible.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

On perd sa vie parfois
A vouloir la gagner
Y'en a qui naissent rois
D'autres du mauvais côté

Toi tu viens d'un pays que t'as presque oublié
De sable et de soleil et d'éternel été
Ceux qui ont de la chance y passent leurs vacances
Mais ceux qui y sont nés ne peuvent y travailler
Après toutes ces années, juste pour exister
J'ai juste envie de dire à tes yeux fatigués

Je voudrais que ton fils vive mieux que toi
Qu'on le respecte, mieux qu'on le vouvoie
Comme un homme, un Monsieur
Qui ne baisse pas les yeux
Pareil à tous ces gens qui parlent sans accent

Je voudrais que ton fils vive mieux que toi
Qu'il ait toutes ses chances, tous ses droits
Qu'il ait une signature,
Des mains blanches, une voiture
Et des papiers d'identité à perpétuité

T'es pas un grand causeur on t'l'a jamais demandé
T'as payé en sueur le prix qu'il faut payer
Tu voulais qu'il ait tout sans jamais rien compter
Pour qu'il ait toutes ses chances,
Comme les enfants de France
Pour un dernier désir, pour une ultime envie
La seule raison de croire à un sens de ta vie

Je voudrais que ton fils vive mieux que toi
Qu'on le respecte, mieux qu'on le vouvoie
Comme un homme, un Monsieur
Qui ne baisse pas les yeux
Pareil à tous ces gens qui parlent sans accent
Je voudrais que ton fils vive mieux que toi
Qu'il ait toutes ses chances, tous ses droits
Qu'il ait une signature,
Des mains blanches, une voiture
Et des papiers d'identité à perpétuité

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Jean-Jacques Goldman : A chaque fois que je suis en contact avec Zinedine Zidane - évidemment, très rarement - je suis toujours frappé par sa politesse, à quel point il est bien éduqué, à quel point il est respecteux. A chaque fois, je me dis qu'il reçoit beaucoup d'honneurs, mais c'est probablement ses parents, son père et sa mère (dont il parle d'ailleurs très respecteusement), à qui il faudrait rendre hommage. J'ai pensé qu'au cours de cette émission, il fallait rendre hommage à ses parents, et aux miens en même temps, qui ont eu le même destin, puisqu'ils sont arrivés en France, et qu'ils ont essayé de nous éduquer du mieux qu'ils pouvaient.

Zidane ELA, 19 mai 2002, France 2


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu



A qui s'adresse cette chanson : "je voudrais que TON fils vive mieux que moi" ? Sachant que c'est une chanson à la base chantée par Johnny mais écrite par Jean-Jacques, serait-ce un ami de Johnny Hallyday, ou un ami commun ?

Olivier
Là-Bas, 26 février 1997



Mais non Olivier. Relis le texte et tu comprendras tout : c'est un père, immigré, qui s'adresse à son fils, né en France mais qui a dû subir tous les problèmes de la seconde génération, en lui disant : "je voudrais que ton fils vive mieux que toi" (et c'est bien que *toi*, pas *moi*). En gros, il souhaite que son fils puisse offrir à son propre fils tout ce qu'il n'a pas pu lui offrir.

Jean-Michel Fontaine
Là-Bas, 26 février 1997



Il va falloir que je relise les paroles, moi j'avais compris que c'était le chanteur qui parlait à l'immigré et qui lui disait : "Je voudrais que ton fils vive mieux que toi", parce que pour lui (l'immigré) c'est pas la joie ! Il est traité comme un citoyen de deuxième classe, et parfois la pauvreté et les préjudices font que les enfants d'immigrés ne sont pas beaucoup mieux traités. Autrement dit, le chanteur souhaite que les enfants d'immigrés soient traités comme les vrais français qu'ils sont. Et dans la même foulée, Jean-Jacques dénonce le non-respect que les immigrés reçoivent en France, ou partout ailleurs...

Yvonne Williams
Là-Bas, 27 février 1997



J'avais compris exactement comme Yvonne, et comme c'est pas tous les jours, je le dis haut et fort !

En fait, je pense que cette interprétation (le chanteur qui s'adresse au père immigré) et celle donnée par Jean-Michel (le père immigré qui s'adresse directement à son fils) sont bonnes toutes les deux (à moins d'un détail particulier dans les paroles ?), c'est juste une histoire de translation, qui comme tout le monde le sait est une application bijective. ;^)

Lionel Vintenat
Là-Bas, 27 février 1997



 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris