Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Si

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Réserves

Version originale
Année : 2013
Interprétée par : Zaz
Distribuée par : Play On

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
2013 Zaz CD "Recto Verso" ASIN B00C1CIL8S
2013 Zaz mp3 "Si" ASIN B00FJ24Z1E


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Si j'étais l'amie du bon Dieu
Si je connaissais les prières
Si j'avais le sang bleu
Le don d'effacer et tout refaire
Si j'étais reine ou magicienne
Princesse, fée, grand capitaine
D'un noble régiment.
Si j'avais les pas d'un géant

Je mettrais du ciel en misère
Toutes les larmes en rivière
Et fleurirais des sables où filent même l'espoir
Je sèmerais des utopies, plier serait interdit
On ne détournerait plus les regards

Si j'avais des milles et des cents
Le talent, la force ou les charmes
Des maîtres, des puissants
Si j'avais les clés de leurs âmes
Si je savais prendre les armes
Au feu d'une armée de titans
J'allumerais des flammes
Dans les rêves éteints des enfants
Je mettrais des couleurs aux peines
J'inventerais des Éden
Aux pas de chances, aux pas d'étoiles, aux moins que rien

Mais je n'ai qu'un cur en guenille,
Et deux mains tendues de brindilles
Une voix que le vent chasse au matin
Mais si nos mains nues se rassemblent
Nos millions de curs ensemble
Si nos voix s'unissaient
Quels hivers y résisteraient ?

Un monde fort, une terre âme sur
Nous bâtirons dans ces cendres
Peu à peu, miette à miette
Goutte à goutte et cur à cur
Peu à peu, miette à miette
Goutte à goutte et cur à cur

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Charts in France : Et puis il y a Jean-Jacques Goldman, qui signe la chanson "Si". Vous êtes en contact au moins une fois par an, à l'occasion du spectacle des Enfoirés. C'est à ce moment que la collaboration s'est décidée ?

Zaz : C'est lorsqu'on s'est rencontrés aux Enfoirés que je lui ai demandé sur le ton de la plaisanterie s'il pensait m'écrire des chansons. On était restés en contact. Puis un jour, il m'a envoyé deux chansons, qui étaient superbes mais je ne me sentais pas de les défendre. Ce sont de belles chansons mais pas ce que j'attendais. Je suis en partenariat avec l'association Colibris. A l'époque, ils étaient tous candidats pour 2012. Il y avait une campagne où tout le monde allait coller sa photo dans les rues pour dire "Je suis candidat au changement". J'ai envoyé un mail à Jean-Jacques Goldman pour lui montrer que c'était une belle initiative. Et deux jours après, il me retournait le titre "Si".

Charts in France : C'est un morceau pesant, qui coupe l'album en deux...

Zaz : On aime ou on n'aime pas. Mais je pense que cette chanson ne laisse pas indifférent. Si tu aimes Goldman, il y a des chances que tu aimes. Parce que c'est du bon Goldman [sourire] !

Charts in France : Tu as participé à la compilation "Génération Goldman". Tu ne figureras pas sur le volume 2 attendu à la fin de l'été. Y a-t-il une raison particulière ?

Zaz : J'ai déjà chanté sur le premier album. Je ne voyais pas pourquoi revenir encore une fois sur quelque chose que j'avais déjà fait. Il n'y avait aucun intérêt. J'ai bien voulu le faire pour le premier parce que j'aime beaucoup Jean-Jacques Goldman. Mais je pense qu'il y a d'autres gens qui chantent très bien et qui pourront le faire à leur tour.

Zaz : "Être à la fois adulée et détestée, c'est très étrange"
Charts in France, 15 mai 2013


Zaz : J'ai profité de notre rencontre en coulisses des Enfoirés pour lui demander s'il ne voulait pas m'écrire des chansons. Il m'a regardée sans me répondre. Puis nous sommes restés en contact par mail... et un jour, j'ai reçu une maquette de chanson avec sa voix, sur ma boîte mail. Je trouvais ça bien, mais je n'étais pas sûre de pouvoir me l'approprier. Je le lui ai expliqué. Il m'a dit : "Ne sois jamais polie avec moi." Nous avons continué à échanger. Je lui ai beaucoup parlé de Pierre Rabhi et de son mouvement, Colibris. Il m'a rappelée et m'a dit : "Tiens, nos discussions m'ont inspiré cette chanson." Je l'ai donc enregistrée à mon tour et lui en ai envoyé une version. Cette fois, c'est lui qui n'a pas trop senti l'arrangement musical. En fin de compte, je suis partie à Marseille, où je l'ai enregistrée dans un studio, en sa compagnie. Tout était très simple. Il était en baskets et jogging, et me disait des choses si mignonnes...

Le mystère Goldman
Eric Le Bourhis, septembre 20014


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris