Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

L'abandon

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : Editions J.R.G. / Duffield Music

Version originale
Année : 1998
Interprétée par : Céline Dion
Distribuée par : Columbia / Sony Music

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
1998 Céline Dion K7 S'il suffisait d'aimer COL 491 859-4
1998 Céline Dion CD S'il suffisait d'aimer COL 491 859-2


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Le soleil en automne, indulgent
Les peaux nues se donnent aux tièdes vents
Là-bas les tempo paraissent
Battre au rythme paresseux du temps
L'abandon, tout s'apprend

Caresses des vagues aux chauds courants
Le sable doux, bel et tendre amant
Là-bas les danses infinies
Nous mélangent et l'amour aime la vie
L'abandon, c'est appris, la nature initie ici

On sait déjà ces moments-là
La soleil avait préparé ça
L'abandon tout petit
Les îles initient à l'amour ici

On sait déjà ces rythmes-là
Les feux d'en bas, ce lascif état
La chaleur et le vent
Oh tout doucement mon île m'apprend

Le rhum aux hommes attendrit les bras
Le rire aux femmes, aux filles, aux éclats
Les nuits velours ici bas
Les mêmes à Panama, mêmes à Cuba
L'amour a faim de toi et vice versa

Des corps à corps, amoureux soldats
Le plaisir en ces brûlants combats
Tout ici : l'eau, le climat
Tout est désir, on n'y échappe pas
L'abandon, tout s'apprend
Dans les danses et les jeux d'enfants

On sait déjà ces moments-là
La soleil avait préparé ça
L'abandon tout petit
Les îles initient à l'amour ici

On sait déjà ces rythmes-là
Les feux d'en bas, ce lascif état
La chaleur et le vent
Oh tout doucement mon île m'apprend

On sait déjà ces moments-là
La soleil avait préparé ça
L'abandon tout petit
Les îles initient à l'amour ici

On sait déjà ces rythmes-là
Les feux d'en bas, ce lascif état
La chaleur et le vent
Oh tout doucement mon île m'apprend

Un pas de toi, un pas de moi
Les bassins collent et bougent tout bas
Tout s'apprend, l'abandon
Je vais où tu vas et même au-delà

Tout contre toi, la nuit sans loi
Que l'instant nous soulève et basta
Le moment ce moment, rien n'est plus
Important que ça

On sait déjà ces moments-là
Le soleil avait préparé ça
La chaleur et le vent
Oh tout doucement mon île m'apprend

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Jean-Jacques Goldman : Je ne danse jamais. En réalité, je suis très mauvais. Je lai toujours été. Cest une question de (il cherche la précision), une question dabandon. Ça me fait tout à fait penser à cette chanson que jai écrite pour Céline Dion. Labandon, cest un état qui nexiste pas dans nos pays froids mais quon voit bien chez les enfants de chez vous. On sent quils ont été tout-petits caressés par le vent tiède et doux, par la lumière, la mer Ça donne à leur corps un rapport naturel avec la vie, lenvironnement, qui sûrement les incite à danser. Mais quand on a été emmailloté, emmitouflé pour se protéger de lair glacé, cest différent. Jai limpression que ça vient de là. Chez nous, cest pas naturel de danser.

Tournée Goldman : il voulait vous revoir
Journal de l'Ile, 21 mars 2002


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris