Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Je sais où aller

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : J.R.G.

Version originale
Année : 2002
Interprétée par : Patrick Fiori
Distribuée par : Epic / Sony Music

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
2002 Patrick Fiori CD Patrick Fiori EPC 508 786-2
2002 Patrick Fiori K7 Patrick Fiori EPC 508 786-4
2002 Patrick Fiori CD Patrick Fiori (promo) Epic SAMPCD11771
2002 Patrick Fiori CD Patrick Fiori (édition bleue) EPC 508 786-9
2002 Patrick Fiori CD Patrick Fiori (édition verte) EPC 508 786-5
2003 Patrick Fiori CD promo 1 titre (Canada) Sony Musique 80 P 610 109 non disponible.
2003 Patrick Fiori CD promo 1 titre (France) Epic SAMPCS 12310
2003 Patrick Fiori CD 2 titres + Plage Multimédia (France) EPC6736531
2007 Patrick Fiori CD + DVD Best Of "Quatre mots" RCA 88697183422


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Qu'il neige sur ma vie, gèle en mon coeur
Tombent les pluies rien ne me fait peur
Loin d'ici, loin des douleurs, je sais où ressusciter
Je sais où aller

C'est une campagne où je suis né
C'est un rivage où tout a commencé
J'en ai vu bien d'autres mais celui-là
Jamais rien ne l'effacera

C'est une langue qui m'a bercé
Ce sont des notes qui m'ont emporté
Vers toutes les autres mais sans jamais
Risquer de se faire oublier

Qu'il neige sur ma vie, gèle en mon coeur
Tombent les pluies rien ne me fait peur
Loin d'ici, loin des douleurs, je sais où ressusciter
Je sais où aller

Ce sont des visages familiers
Des vieux que l'âge incruste peu à peu
Dans nos paysages montagneux
Des hommes comme des rochers

C'est une enfance que je chéris
C'est une chance de pousser ici
Prison de soleil au milieu des mers
Terre de rêve et repère

Qu'il neige sur ma vie, gèle en mon coeur
Tombent les pluies rien ne me fait peur
Loin d'ici, loin des douleurs, je sais où ressusciter
Je sais où aller

Qu'il neige sur ma vie, gèle en mon coeur
Tombent les pluies rien ne me fait peur
Loin d'ici, loin des douleurs, je sais où ressusciter
Je sais où aller

Gardez tous les châteaux des rois
Or ou bijoux je reste là
Je ne les échangerai pas
Là je suis chez moi
Je suis riche de ça

Qu'il neige sur ma vie, gèle en mon coeur
Tombent les pluies rien ne me fait peur
Loin d'ici, loin des douleurs, je sais où ressusciter
Je sais où aller

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu

Jean-Luc Cambier : Quand vous écrivez pour Fiori ou Maurane, vous espérez leur apporter un succès comme ils n'en ont jamais connu ?

Jean-Jacques Goldman : Oui, mais ce n'est pas seulement une question d'orgueil personnel. Ce sont des gens qui me touchent profondément. Je leur suis attaché et je leur trouve un talent qui n'est pas assez reconnu. Patrick Fiori est un cas d'école. C'est un chanteur hors norme mais très méprisé. Auprès de beaucoup, il a une très mauvaise image et, pourtant, c'est un type que je trouve adorable. Là, ça m'intéresse de travailler avec lui alors que j'ai refusé de collaborer avec des millionnaires en albums vendus.

Goldman : "J'ai besoin de prévoir le pire"
Télémoustique, 25 juin 2003
Propos recueillis par Jean-Luc Cambier


Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu



Je trouve ce texte merveilleusement beau et fort, c'est un très beau cadeau fait à un Corse, avec tout ce que cela comporte d'être corse, l'attachement et l'identité de cette île française !!! Mais au delà, cela soulève l'importance dans la vie de ce que peuvent représenter les racines, parce que rien ne rend plus fort dans la vie me semble t-il, que d'être profondément enraciné quelque part !!!

Je suis née à Nîmes, jy vis et je me sens chez moi. Pourtant, mes racines sont ailleurs. Ma famille est landaise et je me sens un lien indescriptible avec cette région. Mes racines sont là-bas et chacune de mes trop rares visites dans ce pays, soulève en moi cet étrange sentiment d'appartenir à cette terre. Cela relève d'une émotion d'un sentiment et je rejoins là les paroles de Jean-Jacques Goldman, les "vieux" de là-bas sont "beaux", m'attendrissent...

Encore au-delà de tout cela, je crois que ce sujet de l'identité que donnent les racines, le sentiment d'appartenir à un carré de terre n'a jamais été autant d'actualité.

Je tiens à préciser que les critiques véhémentes (cf. la liste il y a quelques temps) quant à la collaboration Goldman/Fiori me semblent très injustes si si !!

Elysa
En passant, 8 mars 2003



Je suis entièrement d'accord avec toi sur l'importance des racines. Moi, je suis bretonne et je trouve que c'est une région à laquelle on appartient, c'est une particularité en nous d'être bretons (bretons avant d'être français, sans être nationaliste). Il existe d'ailleurs, dans d'autres régions, ce même sentiment de l'importance absolue du rôle de nos racines, de notre région d'origine dans ce que nous sommes.

Je remarque d'ailleurs que, souvent, ce sentiment est au plus fort dans les régions ayant une forte identité culturelle.

Je pense alors qu'il existe un lien entre l'histoire et les hommes de ces régions. C'est une belle chanson et un bel hommage à la Corse.

Joëlle Depagne
En passant, 8 mars 2003



 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris