Les plus belles citations de Jean-Jacques Goldman
Tout sur l'actualité de Jean-Jacques Goldman
La vie de Jean-Jacques Goldman, de ses origines à aujourd'hui
Tout sur les chansons de Jean-Jacques Goldman
Tous les albums de Jean-Jacques Goldman
Tous les DVD et les cassettes vidéo de Jean-Jacques Goldman
Toutes les tournées de Jean-Jacques Goldman depuis 1983
Interviews, essais, livres
Robert Goldman : l'autre Goldman
Pierre Goldman : le dossier
L'histoire des Restos du Coeur et les tournées des Enfoirés
Les sondages de Parler d'sa vie
Listes de discussion et de diffusion, liens, adresses utiles, recommandations
Goodies : Jeu, fonds d'écran, humour...
Le livre d'or de Parler d'sa vie
Le pourquoi de tout ça...

Dieu qu'elle était belle

Où trouver ce titre Retour au menu

Auteur : Jean-Jacques Goldman
Compositeur : Jean-Jacques Goldman
Editée par : JRG EDITIONS

Version originale
Année : 2010
Interprétée par : Patrick Fiori
Distribuée par : Columbia / Sony Music Entertainment

 

Reprises O trouver ce titre Retour au menu

Année Interprète Support Référence Pochette
2010 Patrick Fiori CD "L'instinct masculin" 88697752282


Adaptations trangres Reprises Retour au menu

Aucune reprise connue.

Je connais une reprise qui ne figure pas ici !

Paroles Adaptations trangres Retour au menu

Aucune adaptation connue.

Je connais une adaptation qui ne figure pas ici !

Paroles Liens sponsoriss Retour au menu

Les chansons sont souvent plus belles... Paroles Retour au menu

Dieu qu'elle était belle, si blanche, si claire
Ce dimanche de janvier
Dieu qu'elle était celle que j'attendais,
Telle que je l'avais tant rêvée
Je ne me souviens guère des gens
Ni de l'hiver, je n'ai vu qu'elle et ça n'a plus changé
Dieu qu'elle était belle, en une étincelle
Ma vie s'est illuminée

Dieu que j'ai dû ruser, pour enfin l'approcher,
Pour un peu l'apprivoiser
La regarder vivre, bouger, sourire,
Jamais je ne m'en lassais
Dieu qu'elle était mienne dans mes nuits
Mes rêves, j'en rougissais quand je la revoyais
Mais ses bises légères, ami, presque frère,
Dieu que je les détestais

Dieu que ce fut clair dans ses yeux, ses airs,
Quand j'ai vu l'autre approcher
En propriétaire, ses mots, ses manières,
Moi je n'étais pas assez

Dieu qu'elle était cruelle, la vie si cruelle,
Quand je l'ai vu la gagner
Dieu qu'elle était belle, si blanche, si claire
Dans sa robe de mariée.

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Les chansons sont souvent plus belles... Retour au menu
bientôt...

Les chansons appartiennent  ceux qui les coutent Retour au menu

bientôt...

 

Liens sponsoriss Retour au menu

- Signaler une erreur Ajouter à mes favoris